Honorable Ousmane Kouyaté dit Man : “Ma démission n’est liée qu’au non-respect des textes par la section de Kolokani”

43233560_1858493010853010_3142826242785411072_n“La violation des textes du parti par la section RPM de Kolokani, le non-respect des règles, l’immixtion d’une main invisible, tout se passe comme si le parti n’est pas bâti sur des textes, les réunions se tiennent en violation des normes établies par le parti, parmi les 3 députés, 2 étaient absents à la réunion, la présidente des femmes était absente, le président des jeunes était absent à la réunion”. Voilà les raisons qui ont amené l’honorable Ousmane Kouyaté à la démission de son parti le Rassemblement Pour le Mali (RPM). La destination de l’homme reste jusque-là inconnue. Il a tout de même expliqué que sa démission n’entache en rien ses relations avec le président Ibrahim Boubacar Kéita.

La démission du cadre de Rassemblement Pour le Mali (RPM), l’honorable Ousmane Kouyaté a défrayé la chronique en début de semaine dernière. Quelques jours après sa démission le 8 septembre, nous nous sommes entretenus avec lui à son bureau à la Haute cour de justice. L’honorable Man a évoqué sans détour les raisons fondamentales qui l’ont poussé à la démission de son parti dont il est l’un des fondateurs.

Selon l’honorable Kouyaté, cette situation existe depuis 2 ou 3 ans. Des textes sont violés. La réunion des secrétaires généraux des sections, dira-t-il, a remplacé les instances du parti, à savoir les comités et les sections. Il a soutenu que des décisions sont prises à travers une rencontre qu’on appelle la réunion des secrétaires généraux. Malgré qu’on ait dénoncé cette situation, ça continue. C’est pourquoi, précisera-t-il, j’ai décidé de claquer la porte.

“Nous avons constaté avec amertume que cette situation est encouragée par et soutenue par une main invisible. Des gens haut placés soutiennent ces faits et nous, on ne peut pas continuer à accepter que nous soyons bâillonnés par des individus qui n’ont aucune considération pour les autres sauf leur volonté de faire ce qu’ils veulent du parti”.
Et la goutte d’eau qui a débordé la vase, c’est la conférence de choix des candidats qui n’a respecté aucune norme du parti. A ses dires, parmi les 3 députés, 2 étaient absents à cette conférence, la présidente des femmes et le président des jeunes de la section du parti étaient tous absents.

Il s’est interrogé sur quelle base, des délégués ont choisi les candidats. Donc, dira-t-il, tout a été orchestré pour prendre en compte ceux-là qu’ils veulent choisir comme candidats à la députation aux comptes du RPM. Alors, c’est pourquoi, nous sommes deux députés de Kolokani qui ont démissionné en raison de la violation des textes et de la manière dont les choses se sont passées pour le choix des candidats. Mais, cette démission, a-t-il précisé, n’entache en rien ses relations et son combat aux côtés d’IBK. Concernant sa nouvelle destination, sans préciser le nom, il a fait savoir qu’il sera dans un parti politique très bientôt.
D.K

Source!; LA LETTRE DU MALI

Pin It

Commentaires fermés