IBK annonce l’installation d’un camp de cantonnement à Koro : Dan Na Amassagou exprime son désaccord pour plusieurs raisons

ibkA l’occasion du 3ème anniversaire de la signature de l’accord d’Alger, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, annonçait la création d’un camp de cantonnement à Koro. Notre rédaction a pu joindre le porte-parole du groupe d’autodéfense, Monsieur Marcelin Guengueré, qui a exprimé son désaccord sur la démarche entreprise par IBK car son mouvement n’a pas été approché pour une telle initiative. Lisez l’intégralité de ses propos.

« Le Mouvement Dana Ambassagou prend acte de la déclaration du chef de l’Etat par rapport à la sécurité au centre du Mali.

Le mouvement prend acte de la décision de création d’un camp de cantonnement à Koro,

Le mouvement condamne cette initiative unilatérale et reste mobilisé pour la défense des populations délaissées par l’Etat.

Le mouvement reste ouvert au dialogue pour la recherche d’une paix durable et la cohésion sociale.

En effet, dans son discours du 3ème anniversaire de la signature de l’accord d’Alger, le président IBK a informé l’opinion nationale et internationale, de la création d’un camp de cantonnement dans certaines localités dont Koro. Dana Amassagou étant le mouvement d’autodéfense des populations de cette partie du centre, suite aux multiples attaques meurtrières commises par des terroristes, se sent visé par cette nouvelle disposition.

Dana Amassagou est très surpris par cette déclaration de cantonnement car il n’y a eu aucune disposition préalable pour favoriser cette initiative. S’il y aura cantonnement, il faut au préalable définir les conditions avec les acteurs du cantonnement.

Jusqu’à nos jours, il n’y a eu aucun contact entre les autorités et le mouvement, encore moins un accord sur le cantonnement. Il faut éviter de mette la charrue avant les bœufs ».

B. GUINDO

Le pays

Pin It

Commentaires fermés