IBK en solidarité avec les travailleurs du Mali

ibkLe Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, en solidarité avec les travailleurs du Mali pour un travail décent, a présidé en milieu de matinée du jeudi 21 juin 2018, dans la Salle Banzoumana Sissoko du Palais de la Culture Amadou Hampâté Bâ, l’ouverture du Forum national sur le travail.

En marge de cette cérémonie, le Président IBK a également procédé à l’inauguration de la nouvelle Direction du travail et du Centre national des concours la fonction publique sise au quartier du fleuve.

Après la coupure solennelle du ruban symbolique du bâtiment de la Direction nationale du travail et la fonction publique, le Président IBK a répondu à la presse : « Quand on a souci d’un bon rendement, on tâche de faire en sorte que ceux qui servent dans les lieux du service public soient dans les conditions pour ce faire, le confort minimum, le confort à l’accueil, le confort dans le travail. Il était temps dans ce pays que l’on songe à changer à ce niveau.
Cette nouvelle Direction du travail et de la fonction publique était attendue. Je souhaite que ce joyau soit bien entretenu parce que tout n’est pas de voir un édifice aux normes, confortable, il faut surtout espérer qu’il sera convenablement entretenu. Je souhaite bon vent à la Direction nationale du travail et de la fonction publique et bon vent à tous les travailleurs du Mali, ils trouveront ici un lieu d’accueil à la hauteur de leur attente. C’est également l’espoir d’un meilleur traitement des dossiers et de conservation des dossiers. »

Un peu plus tôt, la cérémonie solennelle d’ouverture du Forum national sur le travail avait mobilisé, aux cotés du Chef de l’Etat, les présidents des Institutions de la République, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le Ministre du Travail, le Ministre de la Fonction publique et ses collègues du gouvernement, les proches collaborateurs du Chef de l’Etat, les Ambassadeurs des pays amis du Mali, les Représentants des Centrales syndicales (UNTM, CDTM, CSTM, CMT), le Président du Conseil National du Patronat du Mali, le Directeur du Bureau International du Travail, le Gouverneur et le Maire du District de Bamako, le Maire de la Commune V, et de nombreux autres invités. Selon les organisateurs, l’objectif du forum vise à garantir aux travailleurs un travail décent qui leur permette de se nourrir, de se soigner, de s’habiller et de bénéficier d’une protection sociale en cas d’accident de travail, entre autres. Pendant deux jours, les participants nationaux au forum vont plancher sur les thèmes tels que « Gouvernance du travail, quels enjeux et perspectives au Mali ? », « Dialogue social, compétitivité et performances des entreprises », « Travail décent et résilience des populations ». A l’issue de leurs travaux, les participants au Forum national sur le travail adopteront des recommandations sur le travail au Mali.

« L’organisation d’un tel Forum peut paraître aller de soi, a expliqué le Président IBK, mais c’est une initiative du Bureau international du travail (BIT) qu’il faut saluer. Quand on sait les mutations et les évolutions technologiques que subit le monde, le courant démographique exponentiel auquel on assiste et également l’accroissement des inégalités sociales, on se rend compte qu’il y a nécessité à réfléchir sur le travail : dans le futur, quel sera-t-il ? Demeurera-t-il sous la forme qui nous sert aujourd’hui de mutualisation des efforts collectifs ou alors y aura-t-il de nouvelles formes de travail, auxquelles on assiste déjà ? Aujourd’hui on peut travailler de chez soi. Appeler à réfléchir, en un forum comme celui-là, les différents acteurs concernés par le travail est donc essentiel. Et plaise à Allahou Soubhana wat Allah que les résultats en soient heureux, et ils le seront, Inshallah. »

Ce Forum national sur le travail est organisé un peu plus d’un an après la tenue à Bamako, le 3 mars 2017, du 11ème congrès ordinaire de l’Organisation de l’Unité Syndicale Africaine (OUSA) à Azalai Hôtel, sous la haute présidence du Président IBK venu ce jour-là apporter sa solidarité aux syndicalistes dans leur combat qui vise à assurer aux travailleurs un travail décent.
Ce congrès avait pour thème « Renforcer le mouvement syndical panafricain pour l’avenir du travail, le développement inclusif et durable en Afrique grâce au travail décent ». L’OUSA est composée de 53 pays africains. L’issue du forum sera sanctionnée par des recommandations sur le travail au Mali.

Pin It

Commentaires fermés