Immigration clandestine: L’Algérie hausse le ton

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a monté le ton concernant le phénomène des migrants subsahariens. Il a affirmé jeudi dernier, depuis Aïn Salah que l’Algérie prendra toutes les mesures conformes aux conventions internationales afin de «sauvegarder la sécurité et la stabilité» à ses frontières.

S’exprimant lors d’une réunion avec les cadres de cette wilaya déléguée, en réponse aux préoccupations des présidents d’APC quant à l’augmentation de l’immigration clandestine, le ministre de tutelle a fait savoir que «nous sommes déterminés à prendre toutes les mesures légales en conformité avec les chartes internationales pour la préservation de la sécurité et de la stabilité de l’Algérie et la protection de ses frontières».

M. Bedoui a rappelé que «la commission nationale chargée du dossier avait pris des mesures strictes en vue d’éradiquer les réseaux criminels qui se livrent au trafic et à l’exploitation des femmes et des enfants sur notre territoire, à des fins criminelles». Il a affirmé dans ce cadre que certains de ces criminels ont été arrêtés l’année dernière». «Nous continuerons dans ce sens avec plus de fermeté», a-t-il encore indiqué. Il a en outre précisé que «ces groupes qui se trouvent au niveau des frontières avec le Niger et le Mali travaillent fort malheureusement avec des algériens».

«Des mesures strictes seront prises pour venir à bout de ce phénomène et préserver notre sécurité et notre stabilité», a-t-il indiqué. Cette démarche, poursuit le ministre, se fera en coordination avec le ministère des Affaires étrangères et ses homologues du Niger et du Mali et plusieurs autres pays africains. L’état accompagnera toutes les victimes des catastrophes naturelles Par ailleurs, et en ce qui concerne les victimes des catastrophes naturelles, le ministre a affirmé que l’Etat accompagnera tous les citoyens ayant été victimes des catastrophes naturelles, y compris les sinistrés des dernières pluies qui se sont abattues sur les wilayas du Sud, et ce «en application des directives du président de la République Abdelaziz Bouteflika».

«Tous les sinistrés seront pris en charge», a-t-il assuré. Rappelant que «les pluies saisonnières qui ont touché certaines régions du Sud ont occasionné des pertes humaines et des dégâts matériels». «L’Algérie est un Etat social et ne renoncera pas aux valeurs qu’il prône et sur lesquelles le président de la République insiste à chaque occasion», a souligné le ministre de tutelle.

L.O.CH

depechedekabylie.com

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>