Israël ferme son point de passage avec l’Egypte, une roquette s’abat dans le sud

2016-03-29t163954z_472576641_gf10000364307_rtrmadp_3_israel-palestinians_0

Après les attentats contre les églises coptes de Tanta et d’Alexandrie dimanche 9 avril en Egypte, Israël est en état d’alerte. L’Etat hébreu, qui célèbre toute cette semaine la Pâque juive, a fermé ce lundi matin le point de passage de Taba, qui marque sa frontière avec l’Egypte, par crainte d’une attaque du groupe islamique. Juste avant qu’une roquette ne touche le sud d’Israël.

Avec notre correspondante à Jérusalem, Marine Vlahovic

L’alerte anti-missile a retenti quelques minutes seulement après l’annonce de la fermeture du point de passage de Taba. La roquette, qui a touché l’extrême sud de l’Etat hébreu, dans la région d’Eshkol, à la frontière avec l’Egypte et la bande de Gaza, n’a pas fait de blessés. Et pour cause, elle a atterri dans un champ.

Selon l’armée israélienne, le missile aurait été tiré depuis le Sinaï. Et c’est par crainte d’une attaque terroriste imminente dans la région que les autorités israéliennes ont fermé ce lundi matin le point de passage avec l’Egypte.

Fermeture exceptionnelle

Des milliers d’Israéliens étaient attendus dans le Sinaï alors que les célébrations de la Pâque juive (Pessa’h) débutent aujourd’hui. L’Etat hébreu a demandé à ses ressortissants de quitter immédiatement la péninsule.

Une fermeture dont il faut souligner le caractère exceptionnel, alors que plusieurs rapports israéliens pointaient récemment une escalade de l’intensité de la menace envers les Israéliens visitant le Sinaï et ses environs.

RFI

Pin It

Commentaires fermés