Justice : Une formation en informatique au profit des agents du Greffe de Tombouctou

IMG_7635 A-1

 La Section des Affaires judiciaires et pénitentiaires (SAJP) de la MINUSMA, en partenariat avec l’Organisation Internationale de Droit du Développement (IDLO), a organisé du 20 mars au 05 avril 2017, un atelier en informatique de base, au profit de 14 agents d’appui au greffe du Tribunal de grande instance. Déroulée au Lycée Garba Maiga de Tombouctou, cette activité visait à renforcer leurs capacités techniques pour un meilleur fonctionnement du service des greffes de la juridiction.

 Le Tribunal de grande instance de Tombouctou ne disposait que d’un seul greffier en chef, depuis le retour de l’administration en 2015, avant d’être rejoint récemment par une autre greffière. Pourtant, « Un fonctionnement normal exigerait un total de trois greffiers au minimum et un secrétaire de parquet », a expliqué M. Amadou Boubou Diallo, Président du Tribunal. En effet, ce dernier avait exprimé, dans une lettre adressée le 8 avril 2016 à Madame la Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, la nécessité de pourvoir le tribunal en ressources humaines suffisantes, afin de respecter les droits des détenus et d’éviter la prescription des dossiers.

 En attendant l’application d’une solution définitive au problème d’affectation de greffiers au nord du Mali, cet atelier vient répondre à cette demande, en vue de permettre au personnel du Tribunal d’exploiter les nouvelles technologies de l’information et de faire face à la charge de travail à laquelle, le greffier en chef tentait de répondre. « Vous avez acquis un bagage suffisant que vous allez désormais mettre au profit des services du greffe dans la réalisation de ses missions, mais aussi à votre avantage. Il s’agit d’une première étape achevée, la seconde portera sur des aspects pratiques, notamment l’encadrement du Greffier en chef », a souligné Macarius Zusurekuu, chef régional de la SAJP.

 Deux semaines durant, les participants ont été initiés aux techniques de saisie, de traitement de textes, d’utilisation des logiciels et de tableurs. « Cette formation est une contribution d’une part, à l’amélioration des conditions de travail du greffier en chef, de la productivité et de la qualité des services rendus aux justiciables. D’autre part, elle va nous aider à répondre aux défis des nouvelles technologies de l’information », a souligné Aïssata Askia, Secrétaire du parquet.

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/p720x720/17855139_1236247369826060_4960940877397527361_o.jpg?oh=33ae1c42c909b0425b6d0b0efa4372b8&oe=59591A72

 Dans son allocution de clôture, M. Doudou Diamoutènè, représentant le Gouverneur de Tombouctou, a salué les efforts de la MINUSMA en faveur du rétablissement de l’appareil judiciaire au Mali. Il a aussi encouragé les récipiendaires à profiter de l’expertise des Nations Unies. « Je vous exhorte donc à redoubler d’efforts pour que ces connaissances acquises profitent à l’ensemble de la population de Tombouctou », a-t-il invité.

 La formation a été sanctionnée par un certificat décerné aux participants, lors de la cérémonie de clôture présidée par le Représentant du Gouverneur de la région, en présence du Maire de la ville, du Coordinateur régional de l’Organisation Internationale de Droit du Développement (IDLO), ainsi que du Responsable de la Section des Affaires judiciaires et pénitentiaires de la Mission onusienne.

Minusma

Pin It

Commentaires fermés