La MINUSMA à Indélimane pour répondre aux besoins des populations

 https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/q84/p720x720/24297198_1455255671258561_4957368421514047098_o.jpg?oh=18a17cf709e174655d785736d282f4a3&oe=5AD74FB4

 Une mission du bureau régional de la MINUSMA à Gao, pilotée par la section RSS/DDR, s’est rendue, ce 23 novembre 2017 à Indélimane, dans le cercle d’Ansongo, pour s’enquérir de l’évolution de la construction du projet sur la réduction des violences communautaires (CVR) financé par la MINUSMA.

 https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/q83/p720x720/24172872_1455259854591476_6320779983167475531_o.jpg?oh=64e9cdd23840f8a94d30b4424c35a1bd&oe=5AD12B25

 Ce projet d’un cout total d’environ 60 millions de francs CFA, contribuera à l’amélioration des conditions d’accès des communautés d’Indélimane aux vivres et favorisera la promotion féminine par la création d’un magasin de stock alimentaire, annexé d’une boutique de vente et une maison artisanale pour les femmes. Il s’inscrit dans le cadre d’une réponse aux violences communautaires que connait la zone et qui paralysent son développement socio-économique. In fine, il vise l’autonomisation des femmes, en vue de la promotion de leurs droits élémentaires de travail et de participation au développement de leur localité.

 La maison artisanale sera bâtie sur une superficie de 50m² près du site du marché. Elle comportera différents ateliers, dont un de teinture, un de couture et un autre pour développer l’artisanat local. Il est également prévu la construction d’un hangar pour servir de lieu d’exposition des produits. Le tout sera coordonné par un comité de gestion à partir d’un bureau entièrement équipé notamment en outils de gestion. La Maison sera également équipée de trois kits de couture, cinq kits d’artisans et deux kits de teinture qui seront mis à la disposition des bénéficiaires pour leur bon apprentissage. Ce qui permettra de valoriser le travail des femmes dans le cadre de la relance des activités touristiques dans la commune. « Malgré les problèmes sécuritaires que nous connaissons dans la région, ce projet nous permettra de stocker des produits alimentaires et de produire des objets que nous pourrons vendre aux autres. C’est la première fois que nous bénéficions d’une telle initiative et nous remercions vraiment la MINUSMA pour nous avoir apporté cette opportunité » a estimé Mohamed Ag Ibrahim, habitant d’Indelimane.

 https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/q84/p720x720/24254809_1455261764591285_4199478341198160909_o.jpg?oh=4976748e6665ca5f61ca8c5c086fb89b&oe=5AD67DB6

 L’initiation de dix femmes à l’utilisation de ces kits devra, là aussi, permettre le bon fonctionnement de la maison de l’artisanat et la formation au fur et à mesure d’autres jeunes désireux d’exploiter leur potentiel dans le domaine. Les jeunes hommes ne sont donc pas exclus quant à la valorisation des savoirs et savoirs faire en général. Durant un mois, ces 10 femmes devront recevoir une formation accélérée dans les domaines de coupe et couture, du tricot, du tissage et de la teinture.

 Les travaux vont bon train, malgré la situation sécuritaire dans cette zone. Le représentant de l’ONG UAVES, partenaire d’exécution de ce projet de réduction de la violence communautaire, a annoncé que la construction prendra fin aux alentours du 15 décembre prochain. Une date attendue avec impatience par les populations qui y voient une occasion de réduire les difficultés de la localité. « A travers ce projet, nous avons répondu à un besoin de cette communauté qui nous a approché. Nous avons effectué beaucoup de discussion pour mettre les différents acteurs autour du projet afin qu’il soit soutenu par tous. Le centre sera opérationnel dans quelques jours pour le bonheur des populations » a souligné M. Koffi Amani, officier DDR à la MINUSMA.

 https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/p720x720/24130245_1455262494591212_1596185630272339450_o.jpg?oh=3481f210f623aba05baac5c802106e60&oe=5A8D8DE6

 Les casques bleus de la MINUSMA en compagnie de leurs frères d’armes des Forces de défense et de sécurité Malienne sont partis de Ménaka pour se rendre à Indélimane dans le cadre de la sécurisation des lieux. Ils ont mis l’occasion à profit pour mener des actions civilo – militaires à l’endroit des populations. Durant trois jours, ils ont procédé aux consultations médicales gratuites des populations qui en avaient sérieusement besoin par faute de centre de santé et de l’éloignement des grandes villes.

 https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/q89/p720x720/24273545_1455263091257819_1047994688115297594_o.jpg?oh=f84d9cf843d23b76c3cbede562b1ce42&oe=5AD6C33B

 

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>