La Première Dame du Mali, Championne de l’UNFPA pour la lutte contre la violence basée sur le genre, s’engagera à Yokohama

69898965_10214817282125200_7603925102882717696_nLa Première Dame du Mali, KEÏTA Aminata Maiga, Présidente de l’ONG AGIR, pour l’Assainissement et le cadre de vie , est arrivée lundi 26 Août 2019, à Yokohama au Japon , en compagnie de Son Époux KEÏTA Ibrahim Boubacar, Président de la République, Chef de l’Etat. La Première Dame du Mali , est l’invitée de la TICAD7 pour prendre part à l’événement de haut niveau sur les droits des humains et la violence basée sur le genre.

Cet événement est co-organisé par l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement (OPDAD) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) avec la collaboration de l’Union Africaine.

Le thème est « Zéro violence basée sur le genre pour l’avenir de l’Afrique :Ensemble, nous pouvons ». L’Objectif de développement durable (ODD) 5 reconnaît que l’égalité des sexes est le fondement d’un « monde pacifique, prospère et durable » et que cela inclut un monde exempt de violence basée sur le genre. La Première Dame du Mali ,est depuis des décennies engagée et déterminée sur ce sujet qui constitue pou elle un combat de tous les jours pour le respect du droit humain.

La violence basée sur le genre (VBG) constitue un affront mondial aux droits de l’homme, à la sécurité humaine, et constitue une crise de santé publique ainsi qu’un obstacle majeur à l’amélioration des affaires et au développement économique. L’agenda de la TICAD, la vision japonaise de Womenomics, les agendas 2023 et 2030, respectivement de l’Union africaine et des Nations Unies ne peuvent être atteints si la violence sexiste n’est pas résolue. Profondément ancrée dans les inégalités entre les sexes, la violence basée sur le genre est un obstacle important à l’avènement de la paix et du développement économique.
La session d’ouverture solennelle de l’événement sera marquée par le mot de bienvenue du Représentant du Gouvernement japonais, le discours d’ouverture de Mme Natalia Kanem, Secrétaire Générale Adjoint des Nations Unies et Directeur Exécutif de l’UNFPA, les allocutions de la Présidente de l’OPDAD, de celle de l’Union africaine; et du discours principal de Mme Mialy Rajoelina, Première Dame de Madagascar,Présidente de FITIA et championne de l’UNFPA pour la lutte contre la violence basée sur le genre.

Selon les organisateurs, l’événement de haut niveau , enregistrera 200 participants , dont des Premières Dames, des dirigeants africains, l’UNFPA et des agences des Nations Unies, OPDAD, de hauts responsables gouvernementaux, la société civile et le secteur privé. Parmi les Premières Dames ; la Première Dame de la République du Kenya, la Première Dame de la République de Namibie.

Lors de son séjour dans la ville portuaire du Japon , la Première Dame du Mali , prendra part également à la cérémonie de présentation du Prix Noguchi et banquet commémoratif , et également sur la table sur le rôle des Premières Dames dans le processus de développement dans leur pays respectifs à travers leurs actions ou projets; et sera l’hôte à déjeuner de sa Sœur Madame Akie ABE, Épouse du Premier Ministre japonais.

Cellule de Communication et des Relations Publiques de la Presidence de la République

Pin It

Commentaires fermés