L’après Radisson : La Côte d’Ivoire renforce son dispositif militaire à la frontière avec le Mali

postes_controle_bamako_842092228

«La Côte d’Ivoire n’est pas à l’abri de menaces djihadistes comme tous les autres pays du monde entier» a déclaré le ministre ivoirien de la Défense Paul Koffi Koffi après l’attentat de Bamako.

«Depuis les attaques au sud du Mali, des mesures ont été prises par les autorités ivoiriennes pour la sécurisation des frontières nord de la Côte d’Ivoire… Des unités sont sur le terrain et nous sommes en alerte pour assurer la sécurité des Ivoiriens à travers des contrôles et des patrouilles… Notre pays est en situation préventive non offensive», a-t-il indiqué.

Niger : report du Festival international de la Mode africaine – FIMA

L’annonce a été faite par le promoteur lui-même, à savoir, Alphadi, de son vrai nom, Seidnaly Sidi Ahmed. Ce, au lendemain de l’attaque de Radisson Blu. «Les festivités de la 10ème édition du Festival international de la Mode africaine (FIMA), prévues du 25 au 30 novembre à Niamey, sont reportées à une date ultérieure» a-t-il dit à la faveur d’une conférence de presse à Niamey (Niger).

Précisons que c’est le Gouvernement Nigérien qui a fait l’annonce en premier. «Ce festival qui devait célébrer aujourd’hui sa 10ème  édition, est reporté parce que moi, Alphadi, compatis à ce qui se passe à travers le monde, et au Mali surtout. Je suis tenu d’accompagner mon gouvernement qui a décidé de son report à une date ultérieure» a précisé Alphadi,

A ses dires, «ce qui se passe aujourd’hui à Diffa au Niger, au Mali, au Tchad, au Cameroun, en France, en Belgique, nous oblige à donner notre voix pour que la paix soit totale, aussi bien dans la sous-région que dans le monde entier».

Burkina Faso : renforcement des contrôles d’identité, appel au respect du couvre-feu…

Dans un communiqué rendu public au lendemain de l’attaque de Bamako, le ministère en charge de la Sécurité du Burkina a invité les populations à se munir en permanence de leurs pièces d’identité.

«Les contrôles d’identité seront désormais organisés de jour comme de nuit par les forces de sécurité» précise le même communiqué.

Dans un communiqué conjoint, les ministères en charge de la Défense, des Transports et de la Sécurité du Burkina Faso interdisent la circulation des véhicules aux vitres teintées ou sans plaque d’immatriculation.

Par ailleurs, les autorités Burkinabé ont  invité les populations  au respect du couvre-feu (01h 00 à 04h 00 du matin) instauré depuis le coup d’Etat manqué du 16 septembre.

Source: La Sentinelle

Pin It

Commentaires fermés