Le candidat Modibo Koné a dévoilé ses ambitions pour le Mali : «Une fois élu Président, je mettrai 150 000 hectares de coton irrigué à la disposition des paysans. Et je créerai 250 000 emplois pour les jeunes»

Modibo_Kon___pdg_CMDT_696x464_609205714Le Mouvement Mali Kanu (MMK) a organisé, le dimanche 8 juillet dernier, sur la Place de l’Indépendance de Ségou, la cérémonie de lancement officiel de la campagne de leur candidat Modibo Koné à l’élection présidentielle de 29 juillet. A cette occasion, le candidat a dévoilé ses ambitions pour le Mali.

Cette cérémonie de lancement de la campagne du candidat du MMK était présidée par le candidat lui-même, Modibo Koné, en présence de son épouse Mme Koné Oumou Coulibaly ; de son directeur de Campagne, Paul Ismaël Boro ; de Bakary Fofana, président du Mouvement volontaire pour le salut du Mali (MVS) ; de Henry Makan Kéita, président de Lahidou ; ainsi que de plusieurs militants du Mouvement Mali Kanu venus de toutes les régions du Mali.

Agé de 57 ans, Modibo Koné est l’un des 24 candidats retenus par la Cour constitutionnelle pour briguer la magistrature suprême du pays. Après le lancement officiel du Mouvement Mali Kanu (MMK), le 4 mars dernier, l’ancien Pdg de la Compagnie malienne de développement du textile (Cmdt) et ancien directeur des Opérations de la Banque ouest africain de développement (Boad) a sillonné, le samedi 7 juillet dernier, les localités de Markala, Niono, Macina et Diabaly pour demander l’accompagnement de ses parents de la zone de l’Office du Niger, avant de s’arrêter le dimanche dernier, à la place de l’Indépendance de la Ségou afin de lancer sa campagne électorale pour le 1er tour du scrutin présidentiel.

C’est avec l’intervention de Bakary Fofana, président du MVS et président de la Coordination des associations qui soutiennent le MMK de Modibo Koné que le meeting a débuté. Il a remercié le candidat Modibo Koné pour avoir accepté d’être le candidat du changement.

” Aujourd’hui, tout le monde est conscient que le Mali souffre dans sa chair à cause de la mauvaise gouvernance, l’insécurité, le népotisme et l’injustice. La voie pour sortir de cette impasse reste les urnes. Il est donc temps de choisir le candidat idéal qui a un bon projet de société et des arguments pour faire avancer le pays. C’est ainsi que, nous les Maliens en général et le Ségovien en particulier, allons voter le jour du scrutin notre candidat Modibo Koné, le candidat des agriculteurs et des pauvres”, a-t-il précisé, avant de rassurer de l’accompagnement de tous les fils de la quatrième région du Mali au Mouvement Mali Kanu.

Quant au candidat, il a tout d’abord justifié le choix de Ségou comme lieu de lancement de sa campagne. “Le choix de Ségou comme le lieu du lancement de ma campagne n’est pas fortuit. Je suis né à Markala qui est à 30 Km de Ségou, j’ai servi à l’Office Niger de Ségou pendant 10 ans, les membres de ma famille sont à Ségou.

Donc, je suis de Ségou et c’est normal que si je me lance dans une telle aventure, il faut forcément venir demander l’accompagnement des parents d’abord. D’où le choix de Ségou comme le lieu de lancement de ma campagne”, a-t-il expliqué.

Ensuite, le candidat Modibo Koné a précisé que son projet de société est basé sur de grands axes comme, l’agriculture, l’élevage et la pèche; le désenclavement des régions; la modernisation des infrastructures de santé; l’hygiène, l’assainissement et l’eau ; l’industrialisation et enfin l’éducation. “Une fois élu président de la République du Mali, je mettrai 150 000 hectares de coton irrigué à la disposition des paysans pour la transformation du coton sur place. Pour le problème d’emploi qui est la préoccupation majeure des parents aujourd’hui, je créerai 250 000 emplois pour les jeunes. Il y aura des infrastructures fluviales et routières, notamment un pont à Ségou pour relier les deux rives, un autre ouvrage à Mopti et à Tombouctou.

Le renforcement du plateau technique des établissements sanitaires des différentes régions est l’une de nos priorités “, dit-il, avant d’appeler ses militants à faire le retrait de leur carte d’électeur avant le dimanche prochain.

Après le lancement de la campagne à Ségou, la délégation a fait cap sur Tamani, plus précisément dans le village de Garala, pour assister à une rencontre de football. Cette compétition de football est organisée chaque année par l’artiste Bassékou Kouyaté afin de promouvoir la jeunesse de son village.

Aujourd`hui

Pin It

Commentaires fermés