Le Centre du Mali : un continuum écologique, économique, sociologique, culturel et cultuel en voie de désintégration ?

Dans une étude publiée ce mois de Mars par le Centre pour le dialogue humanitaire, les problématiques majeures au niveau du centre du pays ont été encore souvent soulignées[1]. Quelques aspects résument cette étude et montrent encore une fois le rôle central du centre du pays face aux différentes problématiques. La place particulièrement importante de la région de Mopti est également mise en exergue.

Dans cette même lignée, ce document vient évoquer certaines problématiques majeures qui sont au centre de l’instabilité dans le Centre du Mali.

Le Centre du Mali : un ensemble écologique et économique qui se désintègre ?

On retiendra à ce niveau que le Centre du Mali est une zone de vie et de déplacements d’humains mais également de grand nombre d’espèces animalières notamment. On parle ici d’un réservoir de populations animales. Les réserves locales ont fait à cet égard, à plusieurs occasions, l’objet d’études internationales. Il s’agit d’un milieu favorable à la présence de certaines espèces, même si une grande partie de ces espèces sont aujourd’hui menacées de disparition. Les déplacements de la faune dans cette zone font du centre du Mali un corridor biologique et économique non négligeable.

Dans la continuité du premier raisonnement, la région de Mopti demeure un acteur important au niveau économique pour les régions du nord, plus précisément au niveau de l’élevage. La région de Mopti est une zone d’élevage. A ce titre, à travers l’histoire, la région a approvisionné le sud, le nord du Mali et d’autres pays de la sous-région par voies fluviales et routières. Loin de s’estomper, cet approvisionnement continue et il joue toujours un rôle économique majeur entre le sud et le nord du Mali.

Lire la suite

 

Pin It

Commentaires fermés