Le chef de l’état chez la doyenne du District de Bamako : «C’est symbolique de venir ici honorer l’Âge»

prrr-0008Dans notre pays, le mois d’octobre est décrété «Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion». C’est un moment intense de rappel à la conscience nationale de la nécessité pour chacun de se sentir concerné et responsable du bien-être et du mieux-être des Maliens. A l’occasion, le président de la République rend une visite de courtoisie à la personne la plus âgée du District de Bamako.

Hier, dans l’après-midi, Ibrahim Boubacar Keïta a respecté cette tradition en effectuant le déplacement chez Kadia Togola, âgée de 128 ans et domiciliée à Djicoroni-Para (Abdoulayebougou) en Commune IV. La doyenne connaît bien ce rituel, pour l’avoir vécu déjà quatre fois. Née vers 1890 à Tiencounko (cercle de Bougouni), Kadia Togola a eu 8 enfants, dont 3 filles encore vivantes. Elle a 54 petits enfants.

Diminuée par l’âge, la doyenne du District n’entend plus bien que d’une seule oreille, mais ne souffre d’aucune maladie chronique. C’est une grand-mère tout guillerette qui a accueilli pas seulement un chef de l’Etat, mais aussi un «mari». Elle était entourée des membres de sa famille, des voisins et de nombreux anonymes.

Le président de la République est venu les bras chargés de cadeaux comprenant, entre autres, une enveloppe symbolique, un panier de colas et un bélier. Ces cadeaux remis à sa «jeune mariée qui semble même avoir rajeuni», Ibrahim Boubacar Keïta a, tout d’abord, remercié le Tout Puissant. «Car, c’est une Grâce de Dieu qui fait que cela a été possible aussi bien pour elle que pour moi », a-t-il dit, avant d’expliquer que «c’est juste symbolique de venir ici, à travers elle, honorer l’âge».

Le chef de l’Etat a rappelé que l’âge a toujours été respecté dans notre société, car porteur de sagesse. Insistant sur le respect absolu des aînés, il a déclaré, à l’endroit des enfants, que « c’est un bonheur d’avoir ceux-là auprès de nous». Dans certaines sociétés, a poursuivi le président IBK, «on se débarrasse des personnes âgées, on les met dans les auspices», «Qu’à Dieu ne plaise que ce ne soit jamais notre cas», a souhaité le chef de l’Etat, avant d’indiquer que l’édition de cette année est spéciale. Le président de la République a exprimé sa volonté de faire de l’année 2019, toute entière, l’année de célébration et d’expression de solidarité à l’endroit des plus fragiles, «ceux que la vie a cabossé quelque part». Selon Ibrahim Boubacar Keïta, ils doivent sentir que l’ensemble national est là, avec eux.

Le chef de l’Etat a sollicité les bénédictions de la mamie afin d’accompagner les autorités dans la quête de la paix, et pour une année hivernale réussie. En outre, il a souhaité que la solidarité ne se limite pas seulement au mois d’octobre. Cela devrait être une activité pérenne, un reflexe quotidien.

Des bénédictions pour la paix, la prospérité et le bonheur pour chaque Malienne et chaque Malien ont mis fin à la visite qui s’est déroulée dans une atmosphère cordiale. Ibrahim Boubacar Keïta a quitté les lieux sous les acclamations des habitants du quartier, massés devant le domicile de Kadia Togola et aux abords de la route qui mène au Palais de Koulouba.

Issa DEMBÉLÉ

L’Essor

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>