Le Chef d’Etat-major Général des Armées poursuit ses prises de contact 

BENBALe Chef d’Etat-major Général des Armées, le Général de Brigade M’Bemba Moussa Keita est allé jeudi 10 août 2017, à la rencontre des ainés pour partager avec eux la nouvelle vision du commandement. Il était accompagné des Chefs d’États-majors et Directeurs de services et certains membres de son cabinet.

Le Directeur de l’Office National des Anciens Combattants, le colonel abdourahamane Cissé a souhaité la bienvenue au CEMGA et sa délégation avant de souligner que c’est une première dans l’histoire qu’un CEMGA rend visite aux Anciens Combattants. Il a rappelé les missions de l’office qui sont, entre autres, d’assurer la gestion des Anciens Combattants édifiés sur le territoire de la République, susciter ou favoriser les militaires en vue de maintenir les liens de fraternité entre les anciens combattants d’expression française et d’assurer la gestion administrative des anciens combattants militaires retraités et victimes de guerre. 

Le Chef d’Etat-major Général des Armées, le Général M’Bemba Moussa Keïta a noté qu’il souhaiterait travailler avec les anciens combattants pour avoir leurs conseils au profit de la nouvelle vision du commandement. Selon lui, nous devons avoir le courage de dire que le Mali a été occupé par des séparatistes à notre temps (officiers, sous-officiers, militaires du rang). Nous devons nous mettre entre le danger et notre peuple, parce que nous avons prêté serment de servir la patrie avec honneur et dignité. 

Le Général a porté à la connaissance des anciens combattants, sa demande aux uns et aux autres de laisser les linges sales de côté pour faire face à la crise que traverse le pays. Il a noté que ce n’est pas à la force Barkhane et la MINUSMA de combattre à notre place. Pour lui, l’échange avec les anciens combattants permettront au commandement de se faire une idée sur la situation actuelle du pays.

Pour avoir une armée forte et professionnelle, les anciens ont proposé au CEMGA de changer le mode de recrutement et revoir les conditions de vie et de travail des hommes. Selon eux, de 1960 à 1984 l’armée malienne était la plus forte dans la sous-région et la différence entre les anciens et la nouvelle génération, c’est l’esprit patriotique. Ils ont proposé au CEMGA de créer un groupe de réflexion au sein des anciens combattants pour analyser la situation sécuritaire du pays. 

En réponse, le CEMGA a souligné qu’il a pris bonne note en ce qui concerne les propositions du président des anciens combattants et de son bureau. Le Général Keita a aussi noté qu’il aidera les anciens combattants à mettre le groupe de réflexion en place.

SCH Aly I. Maïga

FAMA

Pin It

Commentaires fermés