Le député Oumar Mariko lors du sit-in des populations de Sanamandougou-Sahou contre l’accaparement de leurs terres par Modibo Keita : « IBK est entouré par des corrompus qui sont en train de l’empêcher de tenir sa promesse de bonne gouvernance »

Oumar-MARIKOLes populations de Sahou et Sanamandougou, villages situés dans la zone Office du Niger sont plus que jamais déterminées à rentrer en possession de leurs terres agricoles aux mains de Modibo Keita (PDG de GDCM). Pour ce faire, elles ont décidé d’organiser un sit-in illimité qui a commencé depuis le lundi 18 avril et ce jusqu’à la satisfaction de leur doléance.

Ce sit-in illimité, organisé par le Collectif des Paysans de l’Office du Niger (COPON) en partenariat avec le Réseau Interact-Europe (EAI) a débuté par une séance de lecture de coran suivie d’une visite chez le chef de village de Sahou. Le député Oumar Mariko et certains de ses collègues députés dont Amadou Nanko Mariko et Amadou Doumbia ont fait le déplacement pour aider les populations à trouver une solution à ce problème qui existe depuis quelques années déjà.

Lors de ce sit-in, les populations ont exprimé leur profonde indignation face à l’accaparement de leurs terres par Modibo Keita, PDG du groupe GDCM.
Ba Coulibaly, un ressortissant du village dira que les agissements de Modibo Keita ne reflètent pas celui d’un bâtisseur. Il l’accuse de n’avoir pas honoré ses promesses en usant aujourd’hui de sa position de force contrairement à la promesse qu’il avait faite lors de sa première rencontre avec la population.

Selon lui, les agissements de Modibo Keita sont ceux d’un déstabilisateur, d’une personne  qui n’honore pas ses promesses car il avait expliqué aux populations qu’il n’avait pas l’intention de s’accaparer de leurs terres mais plutôt de faire traverser le village avec des tuyaux de canalisation d’eaux pour approvisionner d’autres terres situées ailleurs. A l’en croire, leur espoir repose sur le député Oumar Mariko.

Drissa Coulibaly, Chef de village de Sanamandougou, le deuxième village après Sahou, concerné par cette crise foncière, dira que la puissance de Modibo  Keita réside dans ses soutiens obscurs au niveau de l’Etat.

Le Chef de village de Sabalibougou, Galo Traoré, village environnant, a souligné que seuls les malhonnêtes sont en train de soutenir Modibo Keita dans sa politique d’accaparement de leurs terres agricoles. Il a invité les habitants du village qui sont avec lui à revenir à la raison pour mener ensemble le combat pour le bien-être de leurs différentes communautés. Car, pour  lui, c’est un problème où chacun trouvera son compte tôt au tard.

Madou Diarra, quant à lui est revenu sur les propos menaçants tenus par Modibo Keita lors de ses différentes rencontres avec les populations selon lesquels, ‘’il n’hésitera pas à user de sa force comme ce fut le cas à Sakoiba ou une rébellion de la population a été violemment réprimée par l’Etat’’. Pour lui, les forces de sécurité sont à la merci de Modibo Keita pour réprimer quiconque s’opposerait à ce dernier.

Bandiougou Coulibaly de Gôma kôrô a demandé la restitution immédiate de leurs terres pour qu’ils puissent commencer à y cultiver dès la saison pluvieuse prochaine.

Oumar Mariko ‘’savonne’’ l’opposition et la majorité
Le député Oumar Mariko, qui a fait le déplacement uniquement pour cette cause, s’est réjoui de l’organisation de ce sit-in.
Oumar Mariko dira que c’est à cause de l’agenda chargé du ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Me Mohamed Ali Bathily, que ce dernier n’a pas pu faire le déplacement. Mais, il a promis qu’il sera de retour dans les jours à venir avec lui pour partager la souffrance des populations.

Selon lui, son alliance avec le ministre Bathily avec les quatre (4) autres députés SADI pourra porter un grand effet dans leur lutte pour les droits des pauvres.
Aux dires du député, c’est plutôt un tel combat qui devrait intéresser l’opposition afin qu’elle parte sur le terrain pour défendre les droits des pauvres au lieu de rester à Bamako pour jouer à la rivale du régime avec seulement des critiques.

Il n’a pas épargné même la majorité présidentielle dont il est membre. Selon lui, IBK est entouré par des corrompus qui sont en train de l’empêcher de tenir sa promesse de bonne gouvernance. Raison pour laquelle, dit-il,  il ne manque pas souvent de critiquer certains actes du régime poussant certains à douter de sa position de membre de la majorité présidentielle.

Pour lui, c’est à IBK seulement de se sortir de cette situation en cessant de se soumettre à la volonté de ses alliés politiques et économiques corrompus dont les Diadié Bah et Modibo Keita ou encore Dr Bocar Tréta dans le cadre de l’affaire des engrais frelatés qui aurait couté à l’Etat plus de 20 milliards FCFA. Oumar Mariko a invité les paysans à s’unir pour faire face à leurs ennemis au lieu de rester toujours divisés.

L’intervention de l’honorable Oumar Mariko a été suivie par le sit-in proprement dit qui a commencé par une marche pacifique depuis le village de Sahou avec des banderoles tendues par des femmes et des enfants en direction de l’usine de Modibo Keita.

Modibo Dolo, envoyé spécial

Source: Tjikan

Pin It

Commentaires fermés