Le porte-parole du gouvernement malien fixe les priorités de l’État

koitaLors du premier point de presse l’année du porte parole du gouvernement qui a eu lieu ce samedi, au siège de CIGMA, à Bamako, le ministre de l’emploi, de la jeunesse et de la construction citoyenne, M. Amadou Koita, a fait le point du conseil des ministres du mercredi 9 janvier dernier et commenté l’actualité nationale.

M. Koita a largement évoqué la sécurisation au Centre du pays qui reste selon lui « une priorité du Président de la république et du Premier ministre après une série de visite sur le terrain ».

S’agissant des tueries de Koulogon,dans le cercle de Bankass, il a précisé qu’elles sont intervenues à un moment où le gouvernement s’active à l’organisation d’un forum sur la paix et la cohésion sociale dans la zone.

Ces assises, selon M. Koita, réuniront l’ensemble des couches socioprofessionnelles, ainsi que les représentants des leaders coutumiers de tout bord, autour des valeurs profondes qui régissent la société depuis la nuit des temps.

Lors de ce point de presse, M. Amadou Koita a souligné les efforts des autorités au plus haut niveau, à travers la loi sur la programmation militaire, à équiper les FAMA, citant l’acquisition d’avions et d’une dizaine d’hélicoptères.

Et de poursuivre en insistant sur le fait que l’effectif de la force militaire dans le centre du pays est passé de 10.000 hommes à 13.000.

La question de la grogne sociale n’a pas échappé au porte-parole du gouvernement qui a fait savoir la disponibilité de l’État à renforcer le dialogue sociale pour la désamorcer.

Amadou Koita assuré que l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et les autres organisations syndicales restent avant tout des partenaires du gouvernement.

Il estime que le dialogue va s’ouvrir avec eux à travers le forum social qui réunira courant janvier tous les partenaires sociaux de l’Etat.

Seydou Traoré, Mikado FM

Pin It

Commentaires fermés