Le premier ministre au sujet du refus de l’opposition de reconnaître les institutions et le président de la République : « Nous n’avons pas d’offres politique à Soumaila Cisse et ses gens »

Dans notre parution N 4574 du mardi 9 Aout dernier, nous révélions que le chef du gouvernement Soumeylou Boubeye Maiga, en accord avec le président de la République, a fait la double annonce du report des élections législatives sine die et de la réquisition des magistrats grévistes. Nous vous proposons ci dessus la suite de notre article dans le quel le premier ministre devant les présidents des partis politiques de l’alliance électorale EPM, tance ‘’ l’opposition qui refuse de reconnaître le président élu démocratiquement’’ A l’en croire il ne s’agit pas de l’opposition tout entière mais de Soumaila Cisse et ses gens qui sont les seuls dans le monde entier a parler de fraude parce qu’il n’y a aucun rapport de mission en observation quel qu’il soit, qui fait mention d’une fraude organisée ou avérée’’

Concernant la contestation du scrutin présidentiel, le PM a souligne ne pas en faire un problème. Ce pendant il refuse de lier la question de l’agenda électoral aux revendications de l’opposition. ‘’plusieurs fois nous avons été approches pour nous dire : il faut donner une porte de sortie a X et Y mais nous avons toujours répondu : nous n’avons pas d’offre politique a faire et nous sommes en présence des gens qui ne veulent pas reconnaître les résultats de cette élection’’ s’est il défendu.

Et Soumeylou Boubeye Maiga, d’aller plus loin en affirmant que nous sommes dans une démocratie et chacun est libre de manifester tant que ca ne trouble pas l’ordre public. Maintenant l’échéance du calendrier électoral n’a rien avoir avec leur position mais se serait que nous essayons d’avoir un minimum de consensus national sur les reformes institutionnelles. Il s’agit des reformes sur lesquelles le pays va être gouverné. Il faudrait qu’elles soient largement acceptées’’ dans ce sillage, il mentionne que ce n’est pas l’opposition entière qui est concerné c’est Soumaila Cisse et ses gens. Nous on ne connaît leurs revendications. Je ne les connaît pas parce qu’ils parlent de fraudes, ils sont les seuls dans le monde entier a en parler parce qu’il n’y a aucun rapport de mission en observation quel qu’il soit, qui fait mention d’une fraude organisée ou avérée’’ donc je ne sais pas leur revendications, et je ne sais pas ce que je peux faire’’

A l’entendre ‘’ nous avons a faire a des gens qui sont dans leur logique et qui pensaient que nous n’aurions jamais pu organiser la présidentielle ni a bonne date, ni de manière sécurisée. ‘’Et beaucoup parmi eux sont toujours dans ce schéma la. Donc ils poursuivent leur idée. A l’époque déjà je me souviens très bien, ils disaient que nous sommes surs de gagner, si nous nous les gagnons pas. C’est que nous avons été victimes de fraudes a-t-il conclu.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>