Lutte contre l’insécurité au Mali : « L’’Etat s’efforce de créer les conditions pour permettre à la police de mieux accomplir ses missions de sécurisation » ? dixit Moussa Ag Infahi

Ag_Infahi_202700157

Des gros efforts sont consentis par l’Etat pour doter la police en équipements de pointe

Le  constat global qui se dégage au compte de l’exercice 2016 est satisfaisant.  C’est ce qui ressort des chiffres éloquemment exposés par Moussa Ag Infahi, Directeur général de la police nationale. Les patrouilles effectuées au titre de l’exercice écoulé sont au nombre  de 5 616 dans le  District  de Bamako contre 3 573 pour les régions. Ce qui fait un total de 9 189 patrouilles  Pour mener régulièrement ces patrouilles, 36 035 éléments ont été déployés à Bamako, contre  12 747 pour les régions, soit un effectif global de 48 782 hommes.

Toujours, dans l’accomplissement  de sa mission régalienne, la police a interpellé  8 360 personnes dans le District de Bamako, contre  2 444 pour les régions. Ce qui porte le nombre des personnes interpellées à  10 804. Quant aux engins saisis, ils sont au nombre  6 609, dont  6 138 à deux roues et 471 à quatre roues dans le District de Bamako,  soit 9 018 au total. Dans les régions,  8 347 engins à deux roues ont été saisis, contre 671 à quatre roues.

Concernant les accidents  survenus dans  la circulation, il y a eu  2 625 dont 1 432blessées dans la capitale. Pour les régions, ils sont au nombre de  3 711 dont 1 062blessés.  Ce qui porteainsi, le nombre de blessés à  2 494. Quant aux  dégâts matériels enregistrés au cours de l’année 2016,  ils sont au nombre de 3 480 dans le District de Bamako contre 678 pour les régions. Ce qui augmente le nombre des dégâts à 4 158. A ce niveau, on dénombre  118 morts dans le District de Bamako, contre 68 pour les régions, soit 186 au total.

Pour l’établissement des cartes nationales  d’identité, la DNP a établi 116 027 à Bamako, contre  35 298 pour les régions, soit un total de 151 325. Pour cela, la police nationale au niveau de Bamako a fait une recette de 116 027 000 F cfa. En mêmetemps, dans les régions, elle a mobilisé un montant total de 35 298 000 F cfa. Ainsi, la somme globale mobilisée au niveau des recettes est évaluée à  151 325 000F cfa. Par rapport  aux amendes forfaitaires, le District de Bamako a fait un bilan de 73 310 000 F cfa, contre 17 480 300 F cfa dans les régions, pour un total de 90 790 300 F cfa.

A ces résultats, s’ajoutent ceux de la police  judiciaire. Celle-ci  a effectué 10 382 interpellations, en déférant  5 158 personnes. Elle a également fait  955 perquisitions contre  1739 décentes. La police judiciaire a procédé à la saisie de 157 armes à feu avec 502 personnes signalées. Elle a aussi fait une saisine de 2 t 742 kg de cannabis, contre 767 doses de crack (dérivé de la cocaïne). De même elle a saisi 8661 kg 300 g de faux  produits pharmaceutiques.

Moussa Ag Infahi en réponse à une question des journalistes, dira que l’effectif de la police sera doublée à l’horizon 2021 en terme des ressources humaines. «  L’Etat  dans son élan de doter les forces de sécurité en équipement, fera tout ce qui est de son pouvoir pour amener la police à accomplir véritablement ces missions régalienne » a conclu le Dg de la police nationale.

22 Septembre

Pin It

Commentaires fermés