Mahmoud Abbas écrit à Donald Trump pour le mettre en garde

ABBAS

C’est l’une des promesses de campagne de Donald Trump. Le futur président des Etats-Unis s’est engagé à reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et à y déménager son ambassade, actuellement située à Tel-Aviv. Une promesse depuis répétée par son entourage et qui commence à sérieusement inquiéter les Palestiniens qui revendiquent de faire de la partie orientale de la ville leur capitale. Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, vient d’écrire à Donald Trump pour le mettre en garde.

Avec notre correspondant à Ramallah,  Guilhem Delteil

La future diplomatie de Donald Trump reste une énigme pour beaucoup d’observateurs. Mais pour les Palestiniens, les signaux envoyés sont désormais clairement alarmants. Et ils redoutent de sentir le vent du changement dès le 20 janvier.

« Nous avons été prévenus que le président Trump pourrait appeler au déménagement de l’ambassade dans son discours d’investiture », explique Mohamed Shtayyeh, un proche conseiller du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Le statut de Jérusalem doit être scellé dans un accord de paix final, rappellent les Palestiniens. Dans sa lettre à Donald Trump, Mahmoud Abbas l’a donc mis en garde contre les conséquences négatives qu’une telle décision aurait. Des conséquences qui pourraient être lourdes, prévient Mohamed Shtayyeh. « Nous ne l’accepterons pas et nous refuserons d’en discuter. Plus que ça, nous aurons des mesures à prendre. Et nous considérons sérieusement que faire cela rendrait caduque la question de la reconnaissance mutuelle entre l’OLP et Israël », avertit-il.

Les Palestiniens comptent aussi sur le soutien des autres pays musulmans pour qui Jérusalem est une ville sainte. Mahmoud Abbas a également écrit aux chefs d’Etats arabes pour leur demander d’intervenir auprès de Donald Trump. L’Autorité palestinienne appelle également toutes les mosquées du monde à condamner cette annonce, ce vendredi, lors de la grande prière hebdomadaire.

RFI

Pin It

Commentaires fermés