Mali: les Casques bleus manquent de véhicules blindés et Kidal est vulnérable

kidal_nation_uni_970425834

On lira le rapport du Secrétaire général de l’Onu sur la situation au Mali. Ce document est daté du 28 mars. La Minusma comptait alors 10 684 Casques bleus et 1097 policiers.

Je retiens deux points concernant la sécurité physique des contingents. 1) Kidal et son ballon :

“Le projet d’installation de systèmes de détection pour améliorer la sécurité du camp de Kidal, comprenant notamment un ballon captif, un dispositif de radars Doppler et des jumelles haute performance, devrait atteindre sa pleine capacité opérationnelle à la mi-avril. Les systèmes de surveillance sont restés partiellement opérationnels après la réparation provisoire des dégâts causés dans le camp par l’attaque du 12 février, notamment la perforation de l’aérostat par des fragments d’obus et la destruction des infrastructures connexes au sol, y compris des stations météorologiques. Le système d’alerte au sol destiné à détecter les premiers tirs ne fonctionne toujours pas.”

Petit rappel: le 12 février, des assaillants non identifiés ont lancé une attaque complexe contre le camp de Kidal. Pendant que les terroristes tiraient au mortier sur la partie nord du camp, un kamikaze en a forcé la porte sud à bord d’un véhicule piégé, faisant 7 morts et 53 blessés dans les rangs des soldats de la paix.

2) Force protection sous-blindée:

“La MINUSMA demeure gravement sous-équipée en véhicules blindés de transport de troupes, et a besoin de 91 véhicules pour atteindre le nombre initialement prévu, en sus des 43 qui doivent être remplacés, soit un déficit de 134 véhicules sur les 324 jugés nécessaires à la Force.”

Source: Lignesdedefense

Pin It

Commentaires fermés