Marche de protestation contre les dérives du pouvoir: L’opposition était en conclave hier

Modibo-Sidibe-etSoumaïla-Cisse-600x396

Hier, mercredi 27 avril 2016, dans la soirée, l’opposition républicaine et démocratique a tenu une rencontre à huis clos au siège du parti Fare Anka Wuli. L’objet de la rencontre, présidée par le président du parti Fare Anka Wuli, Modibo Sidibé, était de faire le point des préparatifs de la marche de l’opposition. Les membres de la commission d’organisation de ladite marche affirment que les travaux avancent normalement. Selon eux, c’est lors de la prochaine réunion des présidents des partis politiques de l’opposition que la date de la marche va être fixée. Prévue pour le 23 avril dernier, ladite marche avait été reportée par l’opposition à cause de l’état de convalescence du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta. Vu que le chef de l’Etat à regagné le pays et est « apparemment » en plein forme, l’opposition a donc décidé de mettre en selle sa marche.

Les rapports entre l’opposition et le gouvernement sont tendus ces derniers temps. Pour preuve, lors d’un point de presse animé, le mercredi 13 avril 2016 à la maison de presse, les responsables de l’opposition politique claquaient la porte du cadre de concertation administration-partis politiques. Ils conditionnent leur retour au jour où les questions institutionnelles politiques et électorales seront mises à discussion dans une vision globale. En outre, ils prenaient à témoin l’opinion nationale et internationale de l’organisation d’une marche, le 23 avril, pour non seulement dénoncer les dérives du régime IBK mais aussi et surtout pour exiger la paix au Mali. L’opposition dit avoir alerté et dénoncé toutes les dérives qui ont caractérisé la Gouvernance de notre pays.

Et à cause de la maladie du président IBK ayant subit une opération chirurgicale le 12 avril 2016 à Paris (France), la dite marche avait été reporté au cours d’une séance extraordinaire du vendredi 15 avril 2016 à une date ultérieure. Vue que le président IBK est revenu requinqué et apparemment prêt à faire face aux défis de l’heure, la marche de l’opposition en sursis refait donc surface. En effet, hier dans l’après midi, l’opposition était en conclave au siège du parti Fare Anka Wuli pour faire l’état des préparatifs de ladite marche. A l’issue de la rencontre à huis clos, Nouhoum Togo du Pdes persiste et signe qu’il y’aura la marche bientôt. « Nous allons programmer rapidement la date de la marche », a-t-il dit.

Le secrétaire général du Parena, Djiguiba Keïta (PPR), membre de la commission d’organisation de la marche, abonde dans le même sens tout en précisant que c’est lors de la prochaine réunion des présidents que la date de la marche va être fixée. «L’objet de la rencontre était de faire le point aux présidents des préparatifs que nous, les organisateurs, les secrétaires généraux, les secrétaires à l’organisation, les secrétaires à la communication, le travail que nous avons fait par rapport à la marche. Les travaux de la commission d’organisation sont bien avancés. La commission d’organisation de la marche a fait un très bon travail bien apprécié par les présidents mais qui estiment qu’on a encore à peaufiner des choses », a-t-il conclu.

Aguibou Sogodogo

Le Républicain 

Pin It

Commentaires fermés