MINES : Le Ministre Cheickna Seydi Ahamadi DIAWARA participe à la Grande Conférence de l’Association des Prospecteurs et des Entrepreneurs Miniers du Canada

12512503_10208900862708903_4756475845752419187_n

Le Ministre Cheickna Seydi Ahamadi DIAWARA a pris part à la Grande Conférence de l’Association des Prospecteurs et des Entrepreneurs Miniers du Canada – PDAC 2016. Le Ministre des Mines, Monsieur Cheickna Seydi Ahamadi DIAWARA, à la tête d’une importante délégation, a pris part du 04 au 10 mars à Toronto (Canada) à l’édition 2016 de la Conférence annuelle de l’Association Canadienne des Prospecteurs et Entrepreneurs Miniers (PDAC, en anglais).

Au cours de cette importante Conférence qui a regroupé plus de 15 000 participants et 125 grands sponsors, le Ministre DIAWARA a participé à plusieurs activités entrant notamment dans le cadre de la promotion de l’industrie minière sur les aspects de gouvernance, d’innovation technologique, d’investissement et de financement.

Le Ministre a aussi participé, avec certains de ses homologues Africains, à la 5è édition de la Communauté Francophone des Mines (Franco-Mine) organisée par l’Institut canadien des Mines, de la Métallurgie et du Pétrole en collaboration avec le Ministère des Affaires Etrangères, du Commerce et du Développement du Canada. Au cours de ce forum dont le thème principal a porté sur les nouvelles opportunités offertes par l’Afrique pour attirer les investisseurs miniers, le Ministre DIAWARA a présenté le potentiel minier du Mali et les multitudes similitudes avec le contexte géologique et la législation canadienne, les mesures en cours pour, d’une part la diversification de la production minière et d’autre part, l’atténuation des contraintes comme le transport routier et l’énergie. Il a également abordé les nombreuses opportunités de partenariat avec les opérateurs canadiens, notamment en matière de fourniture de biens et services au secteur minier. Il a enfin souligné la nette amélioration du contexte sécuritaire.

Le Ministre DIAWARA et sa délégation à laquelle s’est joint le Président de la Chambre des Mines du Mali, ont également pris part au Sommet international des Ministres des Mines qui s’est penché cette année sur le thème de l’Industrie minière en tant que fondement des Nations fortes. Les débats ont porté essentiellement sur le Développement durable notamment dans les collectivités, la gouvernance dans le secteur minier et le transfert de compétences.

Dans le cadre du Programme de renforcement de la gouvernance dans le secteur extractif, le Ministre a eu des échanges très constructifs avec l’Ecole Polytechnique de Montréal sur l’avancement de la mise en œuvre de l’Accord signé le 02 mars 2015 entre son Département et l’Institut International Canadien pour les Ressources et le Développement (ICIRD). Les deux parties ont convenu de l’élargissement du champ d’intervention de ce projet au renforcement des moyens de l’ENI de Bamako par la formation en sciences de la terre, l’appui de la coopération canadienne à la supervision par le Gouvernement des opérations de fermeture et de réhabilitation des exploitations ainsi qu’à la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) en s’inspirant du Guide Canadien des activités minières pour les populations autochtones.

Dans l’optique de promouvoir la destination malienne pour les investissements miniers et le soutien des partenaires institutionnels, le Ministre DIAWARA a eu plusieurs séances de travail notamment avec la délégation de l’UEMOA autour de la candidature malienne pour abriter le Centre Africain de Développement Minier, la délégation de l’Union Africaine et Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Canada au Mali. Il a également accordé des audiences à des responsables de compagnies comme IAMGOLD, African Gold Group et Robex et a rencontré la Communauté malienne vivant au Canada.

Bamako, le 16 mars 2016

Pin It

2 thoughts on “MINES : Le Ministre Cheickna Seydi Ahamadi DIAWARA participe à la Grande Conférence de l’Association des Prospecteurs et des Entrepreneurs Miniers du Canada

  1. Lui là, ne fait que voyager sinon aucune politique de developpement. Au lieu de te promener du continent en continent, il faut trouver les moyens afin que les mines devient capitales pour le Mali

  2. Il voyage comme son pesident, tu sais, ces gens là sont les memes hein, tu te rappel, lorque celui là etait à la cooperation internationale, je me posais la question à savoir quelle sera notre chnce avec l’occident, du moment ou cest un PEDE qui gere le departement