Ministère des Mines  : Pot de départ du Secrétaire Général Mamadou Traoré

10391513_10208912873729171_2349505613099420748_n

Le Ministre des Mines, M. Cheickna Seydi Ahamadi DIAWARA a offert ce vendredi 18 mars 2016 un pot à l’occasion du départ pour la Commission de la CEDEAO du Secrétaire Général du Département M. Mamadou TRAORE.

Le Ministre a salué en celui qu’il appelle affectueusement son promotionnaire et son cadet un cadre compétent et disponible qui saura sans doute relever les nombreux défis de ses nouvelles missions au sein de l’organisation communautaire. Il n’a pas manqué de lui prodiguer conseils avisés et informations utiles pour ses nouvelles charges. Il lui a enfin offert un cadeau symbolique en lui souhaitant chance et succès.

A son tour, le Secrétaire Général sortant a salué l’esprit d’équipe et la qualité de la collaboration qui lui ont été utiles durant son passage au sein du Département des mines. Il a souhaité que le Département, sous la haute conduite du Ministre DIAWARA, puisse réaliser progressivement les ambitions des autorités dans le secteur. En effet, notre pays est le troisième plus grand producteur d’or de l’Afrique avec un important potentiel de diversification. Particulièrement, le potentiel pétrolier attire également beaucoup d’intérêt.

En effet, M. TRAORE qui remplace notre compatriote Dr Ibrahim Bocar Bah sera chargé à Abuja de superviser la Direction de la surveillance multilatérale, la Direction des études et statistiques, le Programme de développement communautaire et l’Unité d’analyse des politiques économiques. En bref, il sera responsable de la planification, de la coordination et du suivi des programmes portant sur le développement économique, la coopération monétaire, la surveillance multilatérale de la convergence et la performance des politiques macroéconomique ainsi que du développement des stratégiques régionales.

Cellule Communication

Pin It

3 thoughts on “Ministère des Mines  : Pot de départ du Secrétaire Général Mamadou Traoré

  1. Son role dans le gouvernement cest de manger calmement sa part dans le budget national garni des efforts des contribuables maliens