Mot “Azawad” dans un devoir à l’école Liberté : L’ambassade de France exprime son regret

decorpsL’usage du mot « Azawad » dans un devoir d’une classe du cycle primaire de l’Etablissement français Liberté, crée depuis hier une polémique sur les réseaux sociaux. Pour adoucir les cœurs des maliens, l’Ambassade de France au Mali a rendu public un communiqué dans lequel elle présente ses excuses.

Dans le cadre d’une première initiation à l’histoire et géographie du Mali, comme ont le devoir de le faire tous les établissements du réseau AEFE, pour ce qui concerne leur pays d’accueil, un devoir a été diffusé dans une classe du cycle primaire de l’Etablissement français Liberté.

Ce devoir faisait état de questions sur “l’Azawad”, présenté comme une entité géographique. En effet, l’évocation de ce terme a choqué certains parents et crée une polémique sur les réseaux sociaux. Ainsi, dans un communiqué, l’ambassade de France a tenu à présenter ses excuses au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale pour cet incident.

Après avoir dit regretter les inexactitudes et raccourcis contenus dans le devoir et qui fait débat au Mali, l’ambassade, dans un communiqué reçu ce jeudi a tenu à préciser qu’il n’y avait aucune intention malveillante de la part du professeur qui a rédigé le devoir, mais qui n’avait pas mesuré la portée politique du terme Azawad.

Suite à cet incident, précise le communiqué, l’enseignant a été rappelé à ses obligations ; et sera reçu à Paris au siège de l’Agence pour l’enseignant français à l’étranger, qui prend cet incident très aux sérieux. Pour finir, l’Ambassade a rappelé que la France avait toujours défendu, et continuera de défendre, le respect de l’intégrité territoriale du Mali.

Poulo/malinet.net

Pin It

7 thoughts on “Mot “Azawad” dans un devoir à l’école Liberté : L’ambassade de France exprime son regret

  1. La France cherche toujours à divisé ce pays. Mais elle ne parviendra jamais. La France cherche à propagé cette idée de l’azawad dans la tête des élèves pour mieux divisé les peuples Maliens. Mais l’histoire jugera.

  2. Un jour ils auront leur part dans cette histoire , ils veulent répéter chez nous tous ce les Nazis les ont fait subir entre 39 et 45, à savoir l’occupation, la déstabilisation et maintenant les insultes.
    Nous observons pour le moment .