Olympiades des arts et métiers : L’Union ouest africaine en gestation à Bamako

P1060041Bamako accueille dans quelques jours, l’Assemblée générale constitutive de l’Union ouest africaine des olympiades des arts et métiers (UOAOAM). Le Comité malien des olympiades des arts et métiers (Comoam) prépare activement la tenue de l’Assemblée générale constitutive de l’Union ouest africaine des olympiades des arts et métiers (UOAOAM), du 25 au 28 avril 2017 à Bamako.

Cette rencontre, qui a pour objectif de créer l’organisation sous-régionale des olympiades des arts et métiers, enregistrera la participation du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du  Burkina Faso, du Niger, du Togo, du Bénin, du Nigeria, du Cap Vert, de la Guinée, du Mali, de la Gambie et de la Guinée-Bissau.

Au programme, il y aura l’étude et l’adoption des projets des textes statutaires et réglementaires, l’élection du lieu du siège de l’Union et l’élection des membres du bureau exécutif. D’autres élections comme celles des membres du Conseil d’administration et du Commissaire au compte auront lieu au cours de cette Assemblée. En outre, il y aura la présentation et l’adoption du programme d’action du président, etc.

Les travaux de l’Assemblée se dérouleront au siège de l’Assemblée permanente des chambres des métiers du Mali (APCMM). Pour le bon déroulement des travaux, le Comité malien des olympiades des arts et métiers présidé par Soumaïla Bayni Traoré compte sur une mobilisation totale de l’ensemble des Maliens.

Les Olympiades des métiers, connues mondialement sous le nom de WorldSkills, sont une compétition internationale des métiers à l’image des Jeux olympiques pour les sports. Tous les deux ans, près de 7000 jeunes âgés de moins de 23 ans et originaires de tous les continents se mesurent dans près de cent cinquante métiers dans différents domaines économiques : bâtiment, travaux publics, industrie, automobile, services, agriculture, hôtellerie ou encore nouvelles technologies.

Les pays de l’Afrique de l’Ouest étant à la traine par rapport aux autres pays du monde s’organisent pour développer les Olympiades dans la sous-région, ce qui explique la création de cette union.

 Sory Ibrahima Konaté

(Membre commission presse et relation publique

Comoam)

Pin It

Commentaires fermés