Parlement des enfants : Le soutien du Président de la République

13466503_10206610580322784_1868724433048808317_n

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a reçu, vendredi à Koulouba, treize membres du nouveau bureau du Parlement des enfants conduit par sa présidente, Fadimata A. Sangaré. C’était en présence du ministre de la Promotion de Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Bah.

La présidente Fadimata A. Sangaré et ses collègues étaient venus présenter au chef de l’Etat leur bureau qui a été mis en place le 29 décembre 2015. Les enfants ont également saisi l’occasion pour informer le président Keita des activités qu’ils ont menées et des difficultés qu’ils rencontrent au sein de leur parlement. « Depuis que notre bureau a été mis en place, nous avons eu l’honneur, à travers Save the children international, de présider la campagne intitulée « Aucun enfant oublié » que nous avons menée à bon terme. C’est le Parlement des enfants qui sera toujours à la tête des prochaines phases de ce projet. Par ailleurs, nous avons eu, grâce au financement du Plan international Mali, une formation des formateurs sur la problématique de l’excision, sur les techniques de communication et sur les droits de l’enfant. Cette série de formations était indispensable pour que le bureau puisse bien exécuter les tâches qui lui sont confiées. Également dans le cadre de l’école, nous avons initié le projet « Enfant pour enfant » afin de venir en aide aux enfants en situation précaire. Nous leur avons offert des chaussures et des vêtements pour qu’ils sachent que nous ne les oublions pas », a détaillé la présidente du Parlement des enfants à sa sortie d’audience.

Fadimata A. Sangaré a également expliqué les difficultés auxquelles le Parlement des enfants est aujourd’hui confronté. Il s’agit surtout des difficultés de financement. « Après sa mise en place, notre bureau n’est toujours pas équipé. Actuellement, nous faisons nos réunions dans les conditions déplorables. Également les activités de solidarité que nous menons n’entrent pas dans le domaine d’activités des partenaires. Ce qui veut dire que nos activités sont parfois limitées car les partenaires ne financent pas les activités qui n’entrent pas dans leurs domaines d’intervention. C’est pourquoi nous souhaitons un accompagnement de notre « Papi national » à travers notre département ministériel pour la mise en œuvre de notre plan d’action », a-t-elle indiqué.

La présidente Fadimata A. Sangaré a expliqué aussi que le chef de l’Etat a d’abord tenu à exprimer sa satisfaction par rapport au travail parlementaire que le nouveau bureau est en train de mener avant de l’assurer de son accompagnement à travers le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. « Le chef de l’Etat a répondu favorablement à nos doléances. Nous lui en serons éternellement reconnaissants. Vraiment nous sortons de cette audience avec des réponses qui réconfortent les enfants du Mali », a déclaré Fadimata A. Sangaré.

Le Parlement des enfants est composé de 46 membres répartis en 5 groupes parlementaires. Créé en 1996 sous le régime d’Alpha Oumar Konaré, le Parlement des enfants est une tribune de libre expression de tous les enfants du Mali. Son objectif principal est la promotion des droits des enfants sur tous les plans, notamment l’éducation et la santé.

KEITA

L’Essor

Pin It

Commentaires fermés