Portrait : Qui est le chef d’Ançar Eddine-Sud ?

Souleymane_Keita__Emir_d___Ancardine_du_Sud_351665812La katiba Khalid Ibn al-Walid, plus connue sous le nom d’”Ançar Eddine-Sud”, est l’une des organisations jihadistes les plus violentes du Mali. Son émir, Souleymane Kéita qui vient d’être arrêté, est né au Mali, à Kangaba, à moins de 50 km de la frontière guinéenne, en 1968. Il serait passé, au fil des ans, par le Sénégal, la Gambie, l’Egypte et l’Arabie saoudite, et aurait fait la connaissance d’Iyad Ag Ghaly au milieu des années 2000 à Bamako.
Après l’attaque de ses positions dans la forêt de Sama, il aurait fui vers la Guinée. En juin 2015, il aurait été signalé en Sierra Leone. Son bras droit, Amadou Niangadou (qui est aussi son gendre), a été arrêté en Côte d’Ivoire après la bataille de la forêt de Sama, et transféré au Mali le 19 août. Ce jeune homme de 25 ans, surnommé Djogormé, aurait participé à l’attaque de Konna avec les hommes de la katiba Al-Forkane (Aqmi).
Un autre des lieutenants de Kéita, Mohamed S., est un Peul originaire de Sikasso dont les parents sont installés dans le Nord de la Côte d’Ivoire, à Tengréla. Cet homme de 42 ans, surnommé Tiembal, a été arrêté le 1er août à Sévaré. En mai, il se serait rendu à Abidjan, à la demande de Kéita, pour acheter à un Ivoirien d’origine malienne six pistolets mitrailleurs, pour une valeur de 1 million de F CFA (environ 1500 euros).
Parmi les autres membres de cette katiba, arrêtés ou en fuite, on trouve des Ivoiriens, des Burkinabés, des Maliens du Sud. Ainsi, c’est Sékou T., un Ivoirien de 30 ans, qui aurait planifié l’attaque déjouée contre un club nautique à Bamako. Avec la collaboration entre les services de sécurité des trois pays, on est en passe de démanteler les réseaux terroristes.
Avec JA
Source: L’Indicateur du Renouveau

Pin It

2 thoughts on “Portrait : Qui est le chef d’Ançar Eddine-Sud ?