Pour la réconciliation au Mali : L’URD souhaite vivement le retour d’ATT

Les 26 et 27 mars derniers, se sont déroulés respectivement au Centre international de conférence de Bamako, les travaux de la 7ème conférence nationale de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) et les deuxièmes congrès des mouvements des femmes et des jeunes du parti. Une occasion pour le président du parti, non moins chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé d’appeler les Maliens à plus de vigilance et au pouvoir actuel de prendre en charge les préoccupations des Maliens. Aussi, devant une salle Djéli Baba Sissoko pleine à craquer, le président a souhaité le retour de l’ancien président Amadou Toumani Touré au nom de la réconciliation de tous les fils du pays. Une conférence nationale placée sous le signe ” d’un Mali en paix “.

Le parti de la Poignée de mains a tenu, samedi et dimanche derniers, la 7ème conférence nationale statutaire du parti. Ces assises ont été couplées à celles des congrès ordinaires des mouvements des Femmes et des Jeunes de l’URD. La cérémonie d’ouverture de la Conférence nationale s’est déroulée en présence des délégués venus de l’intérieur et de l’extérieur ainsi que des partis (de la mouvance présidentielle et de l’opposition).

Tout a commencé par la projection d’un film d’une trentaine de minutes consacré sur la tournée qu’avait effectuée le président du parti à l’intérieur et qui lui avait permis de véhiculer son programme de société.
Dans son intervention, la présidente du mouvement des femmes de l’URD a mis l’accent sur le rôle joué par les femmes dans la vie du parti. Témoin, leur grande mobilisation lors des élections présidentielles et législatives de 2013. Ce qui fait aujourd’hui de l’Union pour la République et la Démocratique (URD) la 2ème force politique, a souligné Mme Wadidié Salimata Daniko, la deuxième force politique malgré son opposition. Ainsi, elle a invité la direction du parti à accorder une place importante aux femmes lors de l’établissement des listes électorales.

Au nom des jeunes, Dr. Mamadou Diallo s’est penché sur les valeurs qu’incarne la jeunesse au sein de l’URD. ” Aujourd’hui, l’URD respire au rythme de la jeunesse “, a déclaré le président du mouvement des jeunes.

Il a rendu un hommage mérité aux martyrs du 26 mars 1991 et à toutes les autres victimes (civils et militaires) avant de prier pour la paix et la réconciliation nationale. Il a mis l’accent sur les maux que rencontrent les jeunes du Mali en général et qui ont pour noms l’insécurité, l’emploi, l’école, la santé, etc. Il a rendu un hommage mérité aux jeunes de l’URD et au FDR pour le rôle joué lors des élections présidentielles de 2013. Aussi, il a vivement salué le comportement républicain et démocratique de leur candidat à la présidentielle de 2013 qui a pris courageusement la décision historique d’aller féliciter le candidat Ibrahim Boubacar Kéïta (son challenger) chez lui bien avant la proclamation des résultats du second tour.

Prenant la parole, le président de l’URD a tout d’abord remercié la direction du parti pour la grande mobilisation et leur attachement aux valeurs fondatrices du parti. Témoin que l’URD est une opposition montante. Aujourd’hui, dira l’Honorable Soumaïla Cissé, : ‘’ le Mali a besoin d’hommes intègres et courageux pour prendre des bonnes décisions pour plus d’équité et de justice’’.

Parlant de la cherté de la vie, l’Honorable Cissé dira : ” C’est pas les ressources qui manquent au Mali mais c’est la mauvaise gestion qui fait que notre pays est à la traîne. Sinon, le pays possède d’immenses potentialités que personne ne peut prendre “. Au nom de l’opposition malienne, il a salué vivement la Communauté internationale pour son appui. Avant de rendre hommage aux forces armées maliennes qui se battent au Nord du Mali malgré leurs maigres moyens. ” Les FAMAs font la fierté du Mali. L’URD ne cautionnera jamais une partition du Mali. L’URD n’acceptera jamais une mauvaise interprétation de l’Accord de paix et de réconciliation nationale “, a-t-il renchéri. Avant de poursuivre qu’il est temps que les autorités s’occupent de la sécurité des populations sur toute l’étendue du territoire.

Le Chef de file de l’opposition a, cependant, décrié les conditions dans lesquelles est constitué son cabinet dont le choix des hommes et des femmes qui l’entourent est fait par le pouvoir en place. Aussi, il a déploré la main mise du pouvoir IBK sur les médias d’Etat.

Se joignant aux notables de Mopti, le président de l’URD a appelé les autorités actuelles, au nom de la réconciliation de tous les fils du Mali, au retour de l’ancien président Amadou Toumani Touré. Pour terminer, il a appelé les délégués à travailler afin que ces assises soient un nouveau départ pour le parti et un nouvel engagement pour chaque militant.

Youssouf Sangaré

Source: Le Malien

Pin It

One thought on “Pour la réconciliation au Mali : L’URD souhaite vivement le retour d’ATT