Premier attentat meurtrier à New York depuis 2001

2017-10-31t211507z_874281282_rc1f4a371770_rtrmadp_3_new-york-shooting_0

Un véhicule a percuté plusieurs personnes dont des cyclistes dans le sud de Manhattan mardi 31 octobre, faisant huit morts et au moins onze blessés le jour d’Halloween, dans le premier attentat meurtrier à New York depuis 2001. Le maire de la ville, Bill de Blasio, a évoqué « un acte de terorisme ». Le conducteur du véhicule a été appréhendé par la police en possession d’armes factices.

Un pick-up de location a renversé plusieurs cyclistes mardi après-midi le long d’une piste cyclable près de la rivière Hudson dans le bas de Manhattan à New York, faisant au moins huit morts et onze blessés, a confirmé le maire démocrate de New York, Bill de Blasio.

Le chauffeur de la camionnette a terminé sa course meurtrière contre un bus scolaire. Il est ensuite sorti avec à la main une arme factice et les policiers lui ont tiré dessus, a affirmé la police. L’homme a été touché à l’abdomen et a dû être hospitalisé, sans qu’on sache la gravité de son état. Selon des témoins, l’homme aurait crié « Allah akbar ». Mais aucun responsable n’a confirmé dans l’immédiat cette information.

Cinq Argentins figurent parmi les personnes tuées. Une ressortissante belge fait également partie des victimes, selon le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders.

L’Ouzbékistan prêt à coopérer

Le suspect, un homme âgé de 29 ans, a été blessé puis appréhendé par la police. Cette dernière n’a pas révélé son identité, mais, selon plusieurs médias américains, il s’agirait d’un Ouzbek, Sayfullo Saipov, arrivé aux Etats-Unis en 2010. Il a habité à Tampa, en Floride, et vivait à Paterson, dans le New Jersey, à une quarantaine de kilomètres de Manhattan.

Aux premières heures de mercredi, des policiers se sont déployés autour d’une maison de Paterson, ville industrielle connue pour l’importance de sa population immigrée, où vivent 25 000 à 30 000 musulmans.

L’Ouzbékistan a promis mercredi de coopérer « avec tous ses moyens » à l’enquête sur l’attentat à la camionnette qui a fait huit morts.

Trump: «PAS AUX USA»

C’est la première fois depuis le 11 septembre 2001 qu’un attentat fait des morts à New York. « Sur la base des informations immédiatement disponibles, c’était un acte de terrorisme, un acte de terrorisme particulièrement lâche qui visait des civils innocents », a déclaré Bill de Blasio lors d’une conférence de presse sur les lieux de l’attaque. Le FBI a été chargé de l’enquête en collaboration avec le département de la police de New York.

« Nous ne devons pas permettre à l’EI de revenir ou entrer dans notre pays après les avoirs vaincus au Moyen-Orient et ailleurs. Assez ! », a tweeté Donald Trump, qui a qualifié le suspect de « personne très malade et déséquilibrée » sur Twitter. « Les forces de l’ordre suivent cela de près: PAS AUX USA », a ajouté le président lui-même natif de New York. « Nos pensées et nos prières vont à ceux touchés » par cet attentat, a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders. Le président Emmanuel Macron a tweeté sa solidarité aux Américains avec ces mots: « Notre combat pour la liberté nous unit plus que jamais ».

Les faits se sont produits entre West Street et Chambers Street à 15h15, heure locale

Rfi

Pin It

Commentaires fermés