Primature: le PM reçoit les communautés en conflit

boubuoDans la dynamique d’un retour rapide à la sérénité, à la quiétude et créer un climat d’apaisement dans les localités Koro, Douentza et Bankass, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga multiplie les rencontres et échanges avec les ressortissants et communautés desdites localités.

Au lendemain de sa rencontre avec la délégation de l’association des amis de la culture Peul « Tabital Pulako », le chef du gouvernement a rencontré, le 15 mars 2018, à la Primature une délégation de l’association Guina Dogon conduite par son Président Mamadou Togo.

La délégation de l’association Guina Dogon était venue échanger avec le Premier ministre sur la situation sécuritaire qui a prévalu, le 9 mars dernier, dans les localités de Koro, Douentza et Bankass Mamadou. Le président de Guina Dogon était aussi venu plaider auprès du Premier ministre pour le désarmement intégral de tous les détenteurs d’armes à feu, le retour de l’administration et une forte implication de l’Etat en vue du retour d’un climat social apaisé.

En réponse, le Chef du gouvernement s’est réjoui de l’initiative de Guina Dogon qui concourt à jouer sa partition dans le retour de la paix dans notre pays.

Sur la question sécuritaire, le Premier ministre a tenu à lever toute équivoque au sujet des milices armées. Pour Soumeylou Boubèye Maïga, le Gouvernement du Mali est un gouvernement responsable qui a comme souci principal de renforcer la cohésion sociale et l’harmonie dans le vivre ensemble entre toutes les communautés. L’Etat du Mali n’a aucun intérêt à privilégier une communauté ou à armer une communauté contre une autre, a t-il martelé.

Le Premier ministre a poursuivi, face à ses interlocuteurs, que rien ne saurait justifier les récentes violences enregistrées dans les cercles de Koro, Douentza et Bankass, entre les peuls et les dozons, deux communautés qui ont toujours vécu en harmonie depuis des siècles. Aussi, dit-il, ces violences ne profitent qu’aux ennemis de la paix et de la quiétude sociale que sont les djihadistes.

Au titre des mesures urgentes, le Premier ministre a rassuré ses hôtes que le gouvernement dépêchera dans les jours à venir une mission de sensibilisation et de concertation en vue du retour de l’apaisement. Il a aussi informé Guina Dogon qu’outre le maintien des interdictions en cours, l’Etat déploiera dès cette semaine dans la zone une importante présence de forces armées dans les limites des capacités opérationnelles pour faire échec à cette interférence djihadiste dont le but est d’opposer les communautés.

Pin It

Commentaires fermés