Programme presidentiel : Mountaga Tall propose 500 solutions dans les 5 axes de son programme

mountagLe candidat de CNID Faso yiriwaton, Mountaga Tall, a présenté, dans la salle de conférence « Benso » du grand hôtel, son programme présidentiel dans lequel il fait 500 propositions sur 5 axes, le lundi 9 juillet 2018. L’occasion, pour lui, de présenter son équipe de campagne électorale.

« Tous les fondements de la République sont aujourd’hui menacés, dans ce contexte, nous devons être raisonnables en proposant une alternance crédible avec des propositions concrètes et pratiques » déclare le candidat du parti CNID, Mountaga Tall, d’entrée en jeu, avant d’ajouter : « Il s’agit de faire de l’homme malien le décideur de l’avenir et du devenir de notre Nation, l’acteur principal du développement et surtout le bénéficiaire utile de ce développement ». Pour le candidat Mountaga Tall, toutes les richesses nationales doivent être utilisées au profit du peuple malien. Persuadé de son savoir-faire en plus de ses propositions, Mountaga de vaincre la pauvreté une fois élu président de la République.

Dans son projet pour le Mali, le président du CNID propose 500 solutions pour relever les défis des différents domaines. Ces 500 propositions concernent les 5 points de son projet : les défis militaires et sécuritaires ; les défis politiques et institutionnels ; les défis économiques et financiers ; les défis de la société et ceux liés à l’emploi, à la jeunesse et à l’éducation.

Pour le candidat Mountaga Tall, toute vision politicienne doit être entreprise pour le peuple. Raison pour laquelle, son projet de relever les défis sécuritaires et militaires car Mountaga Tall envisage de mettre un terme à l’ancien système de recrutement des miliaires.

Selon l’ancien ministre d’IBK, seuls les hommes dévoués pour l’honneur et la sauvegarde du Mali seront recrutés dans l’armée malienne. « Plus besoin d’être fils d’un ministre ou un cadre pour être recruté dans l’armée malienne » a-t-il garanti aux Maliens. Et d’ajouter que seuls les prétendants aptes intellectuellement et physiquement peuvent être habilités à concourir pour les corps militaires. Aussi, promet-il d’équiper l’armée malienne, de la former et d’accomplir des gestes de reconnaissance aux soldats tombés sur le champ d’honneur.

Parlant de la question des défis politiques et institutionnels, Mountaga Tall promet l’implication des jeunes, des associations, de la société civile comme des citoyens de bonne volonté dans la gestion de la politique. Selon lui, la réhabilitation politique nécessite l’assainissement de la scène politique actuellement ternie par la mauvaise gouvernance. Le candidat a pris l’engagement de moderniser les administrations ; les rendre efficaces et accessibles à tous, sans distinction aucune et en particulier les medias publics qui, selon lui, doivent être au service de tous .Quant à la promotion et à la protection des enfants et des femmes, M. Mountaga Tall propose là aussi des projets rénovateurs qui prennent en comptent tous les aspects pouvant permettre aux enfants et surtout aux femmes mariées, conformément aux normes religieuses, d’être protégés. Au sujet de son programme économique et financier, l’avocat s’engage à prendre toutes les dispositions pour l’émergence et la promotion du commerce, de l’industrie, de l’artisanat, du tourisme, de l’agriculture, de la pêche…

S’agissant de la défense et la valorisation de la religion, le candidat Mountaga Tall propose la revalorisation de nos valeurs culturelles d’antan, de faire des gestes de récompense à nos chefs des villages, partout au Mali. Selon l’analyse de M. Mountaga Tall, il nous faut la justice et la réconciliation entre Maliens aujourd’hui, car, précise-t-il, d’énormes choses se sont passées entre Maliens de la mort, de Fily Dabo à nos jours.

Dans le domaine de l’emploi, l’éducation et la formation des jeunes et des enseignants considérés comme priorité des priorités, le candidat a aussi mis l’accent sur l’assainissement, la protection environnementale, les problèmes d’électricité, d’eau, d’exploitation des ressources minières dont son projet apporte des solutions pratiques et réalisables. Pour le candidat Mountaga Tall, il pourra sans doute relever les défis auxquels notre pays est confronté : « Le Mali n’est pas un pays pauvre, mais le Mali a été appauvri par la mauvaise gouvernance », fait-il savoir.

A l’en croire, le Malien réussit partout, parce qu’il est entreprenant.

Enfin, le porte étendard du CNID-Faso yiriwa Ton se prononce sur la sécurité et reste ferme : « La sécurité d’une Nation ne se délègue pas, elle s’assume et nous l’assumerons », s’est-il engagé.

Mamadou Diarra, stagiaire

Le pays

Pin It

Commentaires fermés