Projet d’irrigation à Mopti et Tombouctou: 48 motopompes remises aux exploitants

21Dans le cadre du projet Mali-Nord, fruit d’une coopération entre notre pays et ses partenaires Allemands et Canadiens, le ministre de l’Agriculture, Kassoum DENON, a procédé, le lundi 11 juillet, à Mopti, à la remise de 48 motopompes aux exploitants agricoles des régions de Mopti et Tombouctou. Cette donation dont le coût s’élève à plus de 480 millions de FCFA participe à la réalisation de l’objectif présidentiel d’aménagement de 100 000 ha.

La cérémonie de donation qui s’est déroulée sur les berges du fleuve Niger à Mopti a enregistré la présence des députés élus dans les régions de Mopti et de Tombouctou ; des autorités administratives et traditionnels de la ville de Mopti, les bénéficiaires et une forte délégation du ministère de l’Agriculture et de ses services rattachés.
Un nouveau souffle au projet Mali-Nord
Dans ses mots de bienvenue, le maire de la ville de Mopti, Papa Oumar BATHILY, a affirmé que le projet Mali-Nord est une vision politique qui est en phase avec la Loi d’orientation agricole du pays. Se référant aux résultats déjà engrangés par le projet, le maire de Mopti a appelé le projet IPRODI-Mali à jouer davantage le rôle qui est le sien en soutenant les paysans pour leur mieux-être. Le maire BATHILY a indiqué que ce projet sera d’un apport incontournable pour la reconstruction du Nord en faisant face à la péjoration du climat tout en maintenant les jeunes dans leurs terroirs.
Selon le Coordinateur national du Programme Mali-Nord pour l’irrigation de proximité dans le delta intérieur du Niger, l’ancien ministre Agatam Ag Alhassane, la remise de ces motopompes aux producteurs a pour objectif la maitrise de l’eau.
Aussi, a-t-il expliqué, les régions de Mopti et de Tombouctou sont des régions sahéliennes et désertiques, où il est pratiquement impossible de faire la riziculture sans le pompage avec la maitrise de l’eau.
Par ailleurs, M. AGATAM a informé que les machines qui viennent d’être remises aux producteurs pompent jusqu’à 450 m³ par heures et sont capables d’arroser 40 à 50 hectares.
«Ce projet existe depuis plus de 20 ans. Il a été créé pour apporter une réponse à l’insécurité alimentaire des années 1992. Le projet a énormément fait du chemin en aidant l’administration à réhabiliter ses infrastructures, à réinstaller les réfugiés. Il se trouve actuellement dans une véritable étape de production du riz. Selon les statistiques du ministère de l’Agriculture, le projet produit près de 10% de la production rizicole nationale. Il couvre déjà près de 30 000 ha de terres irriguées en maitrise totale de l’eau, auxquels s’ajoutent 40 à 50 ha de marres », a indiqué le Coordinateur national du projet Mali-Nord.
La réalisation d’une ambition présidentielle
Le ministre de l’Agriculture, Kassoum DENON, a soutenu qu’en constituant le champ d’action de 80% de la population, avec une contribution de l’ordre de 37% au PIB, le secteur de l’Agriculture et du développement rural est retenu par le gouvernement comme un secteur prioritaire d’investissement pour soutenir la croissance économique ; assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et réduire la pauvreté.
Il a cependant regretté que le secteur de l’Agriculture, malgré les immenses potentialités doit il regorge, est longtemps resté sous la dépendance des aléas climatiques et souffre de l’insuffisance du taux d’équipement agricole. Des facteurs qui, selon lui, jouent sur les performances que le secteur devrait enregistrer.
«Tirer l’Agriculture malienne de cette mauvaise passe est-il devenu une priorité absolue inscrite au cœur de la politique de développement agricole de notre pays. Ce qui se confirme par les engagements fortement affichés par le Président IBK dans son projet de société pour un Mali économiquement fort et puissant en termes de production agricole, en faveur du déroulement d’un vaste programme d’aménagement hydro-agricole portant sur 100 000 hectares et du rehaussement du taux d’équipement agricole en le faisant progresser de 40 à 60% au cours de son mandat », a martelé le ministre DENON.
Pour lui, à travers la remise au Mali de ces 48 motopompes qui contribueront à la sécurité hydraulique et à la production dans le delta intérieur, et en intervenant de manière intense tant au niveau de la petite irrigation de proximité que dans la grande irrigation, notamment en zone office du Niger, la coopération avec l’Allemagne et le Canada aura su se placer dans l’esprit des objectifs de ce programme présidentiel.
Le ministre de l’Agriculture a saisi l’occasion pour rappeler que le Programme Mali-nord a été mis en place par le gouvernement du Mali et ses partenaires Allemands au cours des années 1990 dans des conditions caractérisées par une insécurité tant humaine qu’alimentaire.
« Après des années d’activités qui ont permis de contenir et de juguler les effets néfastes de la rébellion, le Programme Mali-Nord est parvenu à mettre en place une approche de développement local qui fait la fierté de tous, car elle est basée sur l’équilibre social entre sédentaires et nomades. Ce qui permet de recoudre le tissu social ; de promouvoir le vivre ensemble et assurer l’autosuffisance alimentaire à tel point que la zone d’intervention du Programme est aujourd’hui excédentaire en riz. Un excédent résultat qui est dû à la prise en compte des spécificités de la zone ; d’un dispositif institutionnel léger et flexible et d’une planification qui fait la promotion des collectivités territoriales maliennes », a salué le ministre de l’Agriculture.
Il a par ailleurs remercié les partenaires Allemands et Canadiens pour ce don qui, selon lui, sera d’une contribution de taille dans la lutte contre l’insécurité alimentaire, la pauvreté et la précarité en milieu rural.
Le ministre DENON n’a pas manqué de souligner que dans son projet de société, le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, envisage d’aménager 100 000 ha en mettant l’accent sur la mise en valeur des périmètres irrigués à travers tout le pays.
Il a noté avec satisfaction qu’avec le programme de reconstruction du Nord qui est une des priorités du gouvernement du Mali, la remise de ces motopompes participera à la stabilisation des agriculteurs dans cette partie du pays.
Il a enfin appelé la population à adhérer à la vision et à faire bon usage des matériels qui leurs sont remis tout en saluant la solidarité entre les députés des régions du nord.
Les représentants des bénéficiaires ont exprimé leur enthousiasme pour la mise à leur disposition de ces machines qui permettront de booster leur production rizicole. Ils ont adressé de vifs remerciements au gouvernement du Mali et à ses partenaires Allemands et Canadiens tout en rassurant qu’une utilisation rationnelle sera faite des matériels reçus.

PAR MODIBO KONE
ENVOYE SPECIAL A MOPTI

Info-matin

Pin It

Commentaires fermés