Régions du Nord : Le processus du DDR sera accéléré le 6 novembre prochain

Les rebelles dans leurs retranchements de la base de Tigha, au Nord de Kidal dans la région Adrar des Ifora.

Les rebelles dans leurs retranchements de la base de Tigha, au Nord de Kidal dans la région Adrar des Ifora.

Le directeur de cabinet du gouverneur de Gao, Cheick Fanta Mady Bouaré, a annoncé hier que le lancement officiel du processus du désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) accéléré des combattants du Mécanisme d’opération et de coordination (MOC) de Gao aura lieu le 6 novembre 2018 à Gao. Il concerne aussi les Régions de Tombouctou et Kidal.

L’information a été donnée au cours d’une réunion qui a vu la participation du coordinateur du MOC de Gao, le général Mamadou Coulibaly, des chefs de bureau de la commission nationale du DDR de Gao et Ménaka, respectivement Hamzata Moussa Maïga et Sidi Mohamed Ag Elhadj.

Hamzata Maïga a déclaré que le processus du DDR accéléré ne concerne que les éléments du MOC. Il a tenu à préciser que ces derniers seront désarmés et démobilisés sur les sites de cantonnement et ils assureront leur propre sécurité.

Le coordinateur du MOC de Gao, le général Mamadou Coulibaly, a dit que son rôle est de dresser une liste des éléments constitués des parties signataires du processus de l’Accord d’Alger de 2015. Il s’agit du gouvernement, de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et de la Plateforme. Le quota de chaque partie est de 200 éléments. Le général Coulibaly a annoncé que les tentes de cantonnement sont déjà disponibles ainsi que deux ambulances.

Abdourhamane TOURÉ

AMAP-Gao

L’Essor

Pin It

Commentaires fermés