Réhabilitation des infrastructures routières : Pourquoi choisir l’hivernage ?

Route-Avenue-deL-OUAPendant que les autorités d’autres pays procèdent à la réhabilitation des infrastructures routières pendant la saison sèche, les nôtres attendent d’abord que les premières pluies fassent des victimes. Cette mauvaise habitude de gestion devenue une tradition dans notre pays, se perpétue depuis une dizaine d’année dans la capitale malienne.

A chaque fois, des gros moyens sont déployés mais n’aboutissent qu’à des résultats insignifiants. Le peu de caniveaux qui sont curés ne permettent pas le ruissellement rapide des eaux de pluies vers le fleuve. Parfois, les déchets qui y sont enlevés redescendent ou se déversent sur la voie et empêchent le passage aux motocyclistes.

La capitale de trois caïmans peut-il en effet être à l’abri des inondations ? les quartiers non viabilisés font l’objet d’une perpétuelle inondation qui cause des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants. C’était le cas en 2013, à Banconi où plus de 34 personnes ont subitement trouvé la mort à cause d’une submersion.

Ne faudra-t-il pas apprendre des erreurs du passé ou ce le refus d’apprendre ? Cette année encore, le scenario se dessine mais avec une toute petite particularité générée par l’organisation du sommet Afrique-France de 2017, qui oblige le vernissage entier du district. Si auparavant l’on se limitait qu’au curage de caniveaux et aux soudures séculaires des creux, l’année 2016 sera marquée par le revêtement entier de certaines voies principales et l’agrandissement d’égouts.

Par ailleurs, ce qu’il faut retenir, l’événement est éphémère, mais les mauvaises habitudes demeurent. Ainsi, les hautes autorités du pays sont désormais sollicitées à prendre des initiatives d’envergure pour veiller aux bonnes exécutions des obligations.

Ibrahima DIA/malinet.net

Pin It

3 thoughts on “Réhabilitation des infrastructures routières : Pourquoi choisir l’hivernage ?