Soumaïla Cissé à Koulikoro: « Le gouvernement doit rouvrir l’Huicoma ou le remplacer par une autre usine car Koulikoro ne peut rester en cet état »

soumaila-cisse-31

La salle Siramory Diabaté de Koulikoro a servi de cadre, le dimanche 20 mars 2016 à la tenue de la conférence régionale de la section de l’Union pour la république et la démocratie (Urd) de Koulikoro. Une occasion saisi par les responsables, les militants et sympathisants du parti de la poignée de main de se retrouver, d’échanger sur les problèmes et les perspectives de dynamisation du parti. Cette conférence régionale était placée sous la présidence de l’honorable Soumaïla Cissé, président de l’Urd, chef de file de l’opposition. Dans ses différents discours, l’honorable Cissé a dénoncé la gestion chaotique du pays par le régime d’IBK. Selon lui, le gouvernement doit beaucoup œuvrer pour redémarrer l’huicoma de Koulikoro afin de permettre aux jeunes d’avoir de l’emploi. « Nous voulons que le Mali se construit sur la base de la vérité », a dit l’honorable Cissé.

Après les régions de Ségou, Sikasso, Kayes, Mopti, Tombouctou, le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé était à Koulikoro (la Capitale de Meguetan) le dimanche dernier dans le but d’échanger avec les militants, sympathisants et cadres de son parti. Il était accompagné d’une forte délégation dont son épouse Mme Cissé Astan Traoré, le vice-président Salikou Sanogo, le secrétaire à la communication, Me Demba Traoré, Mme Soumaré Fanta Soumaré de la commission nationale d’arbitrage, le président des jeunes Urd, Dr Madou Diallo, les députés Urd dont Mamadou Hawa Gassama et bien d’autres. En marge de cette conférence, le président Soumaïla Cissé a fait escale à Gabakoro III et à Massala. A Gabakoro III, le président de l’Urd a dénoncé la destruction des logements à Titibougou par le gouvernement.

Et à Massala, Il a posé la première pierre pour la construction d’une école financé par un militant de l’Urd. A Koulikoro ville, un accueil chaleureux était au rendez-vous. Les militants et sympathisants attendaient impatiemment « Soumi Champion » dans la salle Siramory Diabaté pleine comme un œuf. Devant un public endurant, acquis à sa cause, Soumaïla Cissé n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer les failles du gouvernement. Selon lui, le gouvernement doit œuvrer pour redémarrer l’huicoma de Koulikoro ou à défaut de le remplacer par une autre usine car Koulikoro ne peut pas resté dans cet état. Et de poursuivre que peu de personnes arrive à se nourrir trois fois par jour au Mali.

En outre, il a dénoncé la politisation de l’administration malienne, l’injustice, la discrimination, la corruption et l’accord d’Alger. Il a invité la jeunesse à se battre pour occuper la place qui est la leur. « Le problème de l’emploi est un problème très important à Koulikoro. Nous savons que l’huicoma et comanav sont fermés. Les industries principales n’existent plus à Koulikoro ayant occasionné la détresse de la population. Nous voulons que le Mali soit un pays émergent où la santé, l’éducation règnent. Nous n’avons aucune aide du gouvernement contrairement à ce qui se dit. Le statut de l’opposition est présenté par le gouvernement comme un cadeau qui a été fait. Non ! Ce n’est pas un cadeau, c’est une nécessité pour que le pays aille de l’avant, une nécessité pour asseoir la démocratie», a souligné le président de l’Urd. Par ailleurs, l’orateur a souhaité que le forum de Kidal prévu à la fin de ce mois puisse se tenir dans les bonnes conditions.

Auparavant, le secrétaire général de la section Urd de Koulikoro, Pascal Traoré, a indiqué que le parti Urd se porte bien dans la capitale de Meguetan. « C’est l’occasion de vous signaliser, l’arrivé dans nos rang de 17 conseillers élus d’autres partis qui nous ont rejoint avec leurs militants, car ils nous font confiance et porte leur espoir sur vous et sur les idéaux de notre parti.», a-t-il conclu. Pour sa part, le président de la Fédération régionale de l’Urd à Koulikoro, Modibo Camara a souligné que dans la région de Koulikoro (2ème région du Mali), I’URD compte à la date d’aujourd’hui 348 conseillers communaux sur un total de 1776 soit 19,5%, 19 maires et un Président de Conseil. « Je tiens à préciser ici que parmi ces 348 conseillers, de 2009 à maintenant, nous avons été rejoints par 80 d’entre eux venus de plusieurs partis dont le RPM et I’ADEMA », a-t-il dit. Comme d’habitude, l’honorable Cissé a rendu une visite de courtoisie aux notabilités de la 2ème région du Mali.

Aguibou Sogodogo

Le Républicain

Pin It

2 thoughts on “Soumaïla Cissé à Koulikoro: « Le gouvernement doit rouvrir l’Huicoma ou le remplacer par une autre usine car Koulikoro ne peut rester en cet état »