Soumaila Cissé lors du lancement de sa campagne électorale : « Ma gouvernance économique sera énergique et intraitable …»

soumiiLe candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir », l’Honorable Soumaila Cissé, a lancé sa campagne électorale hier, dimanche 8 juillet 2018, à travers un meeting au boulevard de l’Indépendance. En présence de tous ses soutiens, des Maliens assoiffés de changement, le candidat a expliqué en détail son projet de société dans lequel des propositions concrètes ont été faites dans tous les secteurs de la vie nationale.

« Pour restaurer l’espoir, votons Soumaila Cissé. Pour la paix, votons Soumaila Cissé », disent des milliers de personnes convaincues de la richesse du programme du candidat de l’URD. Le pays est abimé, il faut un homme d’expérience, un visionnaire avec un programme ambitieux et réalisable pour le sauver et parmi les 24 prétendants au poste de président, l’Honorable Soumaila est le seul qui a cette capacité aux yeux de ses partisans.

« Soumaila Cissé a des projets pour vous. Il pourra vous donner de l’eau, une bonne éducation, de l’emploi, des hôpitaux pour vous soigner…», a déclaré le Maitre de cérémonie et un des porte-paroles du candidat. Pour lui, son candidat a des compétences et il l’a prouvé partout où il a servi, au Mali comme à l’étranger. Aussi, ajoute Djimé Kanté, le projet de Soumaila Cissé répond à toutes les préoccupations de la population malienne. Il explique deux points dans le programme de son candidat pour convaincre le public : « Dans son programme, Soumaila Cissé a dit qu’aucun sortant de la médicine ne va chômer et il pourra ramener la paix au Mali », a-t-il dit.

A son tour, la directeur ajointe de campagne du candidat Soumaila Cissé, non moins élue communale de l’Adema, Mme Diakité Kadidia Fofana, a expliqué les raisons de son soutien à l’Honorable Soumaila Cissé, tout en contestant le choix de son parti. A l’en croire, à l’heure actuelle, le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » est le seul candidat à pouvoir restaurer l’espoir au peuple. Selon elle, le peuple malien s’est trompé en 2013 en optant pour le président IBK. « En 2013, on a fait une erreur en votant un candidat qui n’avait même pas de programme », a-t-elle laissé entendre, avant d’appeler à voter Soumaila Cissé pour son programme très « riche » bien ficelé et qui prend en compte toutes les préoccupations des Maliens.

Plus que confiant, le directeur de campagne de Soumaila Cissé, Tiébilé Dramé, laisse entendre que le peuple malien aura l’occasion de se débarrasser de ce régime qui a abimé le pays pendant cinq ans, tout en votant Soumaila Cissé, le meilleur candidat des 24, selon lui. Lui aussi, il estime que son candidat a le meilleur programme. « Soumaila Cissé a le meilleur programme pour réparer ce pays abimé depuis 5 ans », a-t-il dit au public. Pour le président du Parena, la vraie, l’Alternance est possible avec Soumaila Cissé et elle est en marche. Tiebilé Dramé a, par ailleurs, félicité tous les partis politiques associations, mouvements, et personnalités individuelles qui soutiennent la candidature de Soumaila Cissé, pour leur bon « choix ». Pour lui, c’est pour la qualité du projet de société du candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » qu’il a bénéficié le soutien de tous ceux-ci.

Avec un sourire d’espoir, le candidat Soumaila Cissé a pris la parole sous un grand tonnerre d’applaudissements. Pour lui, l’avenir de ce pays dépend de ses fils. « Notre pays est à présent devant un choix majeur : continuer sur le chemin actuel qui conduit à l’échec ou se redresser pour redevenir ce que le Mali a toujours été : un pays stable, libre, uni et fier », at il laissé entendre.

Devant Dieu et les hommes, le député de Nianfunké s’est engagé à tout mettre en œuvre pour ramener la paix et l’unité, redonner à l’Etat toute son autorité et permettre à l’armée de reconquérir les territoires perdus, une fois élu président de la République. « Le Mali ne peut plus être spectateur de son destin, comme c’est le cas depuis 5 ans », promet-il, avant d’ajouter : « Nous rétablirons la sécurité, nous pacifierons le pays, du Nord au Centre, et nous instaurerons un véritable dialogue entre les différentes communautés pour qu’elles puissent de nouveau vivre en harmonie ».
Le candidat Soumaila promet de lutter énergiquement contre le clientélisme et à défendre l’intérêt général, d’exiger des serviteurs de l’État une probité exemplaire. « Pour permettre à chacun de mieux vivre, de mieux se soigner, d’avoir un emploi et d’être mieux éduqué, ma gouvernance économique sera énergique et intraitable », a-t-il promis.

Projet de société en 5 piliers

Parlant de son projet, Soumaila Cissé affirme qu’il est fondé sur cinq piliers : Restaurer la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’État ; Instaurer un véritable dialogue entre tous les Maliens ; Mettre l’État au service des populations ; Donner aux jeunes et aux femmes la place qui leur est due et Construire une économie performante et solidaire.

A en croire le chef de file de l’Opposition, il sera le Président de l’unité, de la réconciliation et de la concorde nationales, le Président de la transparence, de la loyauté et de la dignité, le Président du travail et de la solidarité.

Par ailleurs, le candidat Soumaila Cissé appelle à une campagne calme et apaisée, avec un véritable débat démocratique, programme contre programme.
Avant de terminer, il appelle les Maliens à retirer leur carte d’électeur et voter pour le changement qu’ils réclament.

Il est important de noter que c’est lors de ce meeting que Habib Dembélé dit Guimba national a officialisé son soutien à Soumaila Cissé qui, selon lui, est très bien préparé pour relever les défis de ce pays.

Boureima Guindo

Les acteurs politiques présents se prononcent :

Pascal Traoré, secrétaire général de la section URD de Koulikoro : « Soumaila Cissé est notre espoir et c’est cet espoir qu’il veut créer au Mali »

« Soumaila Cissé, c’est notre espoir et c’est cet espoir qu’il veut créer au Mali. Quand nous regardons les situations difficiles que vit actuellement le Mali, toutes les couches le ressentent. Et c’est pour cela qu’au sein de l’URD nous avons renouvelé la confiance à notre président Soumaila Cissé afin qu’il puisse lui aussi, à son tour, nous proposer quelque chose qui pourra créer l’espérance au Mali, qui pourra encore donner envie à la jeunesse qui est aujourd’hui dans une situation de désespoir. Aujourd’hui, nous sommes contents de ce qu’il vient de nous proposer en tant que programme et nous allons le véhiculer sur l’ensemble du territoire du Mali de l’intérieur à l’extérieur afin que tout le monde puisse s’associer à cette candidature afin que nous puissions faire de Soumaila, le président du Mali »

Abdramane Diarra, président des jeunes de l’URD : « Soumaila Cissé incarne aujourd’hui celui qui est prêt pour réaliser l’Alternance »

« Notre pays, depuis le 4 sepetembre2013, date de prestation officielle de serment de l’actuel locateur de Koulouba, qui a non seulement déçu en ne tenant pas ses promesses, mais qui a déçu en prouvant aux yeux du monde et à l’opinion nationale son incapacité, son manque de leadership, son manque de vision, son manque de rigueur et son manque de sérieux dans la conduite des affaires publiques, espère un changement.

Aujourd’hui, l’Honorable Soumaila Cissé, qui était président de l’URD, qui était chef de file de l’opposition est candidat du groupement qu’est la plateforme ‘’Restaurons ensemble l’espoir’’, incarne aujourd’hui celui qui est prêt pour réaliser l’alternance »

Moussa Ouattara, membre du mouvement « 2018 AN KO SOUMAILA CISSE » : « Nous sommes à un tournant décisif de notre histoire »

« Nous sommes à un tournant décisif de notre histoire car il s’agit pour nous de choisir entre l’existence et la disparition du pays. Aujourd’hui, le pouvoir en place est incapable d’apporter des solutions aux problèmes de l’Etat. Il y a l’insatisfaction générale au sein de l’Etat. Les religieux sont divisés, les 200 milles emplois, le problème d’insécurité, de santé …promis en 2013 n’ont été pas réalisés. Nous sommes aujourd’hui aux côtés du président Soumaila Cissé pour avoir de l’espoir parce que la situation dans laquelle se trouve actuellement le Mali est catastrophique. Sur le plan international, aujourd’hui le président de la République, IBK, est décrié aussi bien à l’intérieur qu’au niveau sous régional. Le problème d’insécurité malienne contamine la sous-région et s’est soldé par des attaques au Burkina et d’autres pays à cause de l’inaptitude du régime actuel »

Rassemblés par Boureima Guindo

le pays

Pin It

Commentaires fermés