Tchad: les réfugiés centrafricains continuent d’affluer par centaines

2014-04-30T213342Z_1415871990_GM1EA510DYC01_RTRMADP_3_CENTRALAFRICA_0

Au Tchad, plus de mille Centrafricains sont arrivés sur le territoire la semaine dernière. Un afflux qui complète la longue liste de réfugiés qui affluent vers le Tchad depuis plus de quinze ans.

Ce sont plus de 1 100 Centrafricains qui ont traversé la frontière en direction du Tchad. Ils se sont arrêtés à Sourou, village tchadien situé aux confins de la Centrafrique, du Tchad et du Cameroun.

Selon les témoignages, les nouveaux réfugiés ont quitté leur village pour échapper à d’éventuelles expéditions punitives des membres de l’ex-Seleka, le conglomérat de mouvements rebelles qui a brièvement gouverné la Centrafrique à partir de 2013. Des anciens Seleka sont venus s’installer dans les villages de Bang, Ngouandaye, Bilé et Bolele. « C’est ce qui nous a fait peur », ont expliqué les nouveaux réfugiés.

Les nouveaux venus sont démunis

A leurs arrivées, de nombreux enfants et femmes enceintes ont été dénombrés. L’une d’entre elles a même accouché en arrivant sur le territoire tchadien. Dans la plupart des cas, les nouveaux venus sont démunis et attendent des appuis en nourriture ou pour se loger.

Ce nouvel afflux porte à plus de 70 000 le nombre de réfugiés centrafricains qui ont fait du Tchad leur pays de refuge depuis 2003, date du début de la crise en République centrafricaine.

Rfi

Pin It

Commentaires fermés