UEMOA : Triplement du nombre d ’ initiatives d ’ émission de monnaie électronique en quatre ans

sommetuemoa-0005Le nombre d’initiatives d’émission de monnaie électronique dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a presque triplé entre 2010 et 2014, a appris APA auprès du siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Ces initiatives sont passées de 11 en 2010 à 32 en 2014 signale l’institut d’émission. Il ajoute que

« les partenariats entre les banques et les opérateurs de télécommunications occupent une place dominante sur le marché avec 26 sur les 32 initiatives à fin 2014 ». Orange Money mise en œuvre par le groupe Orange, est disponible dans quatre pays de l’Union : Côte d’Ivoire, Mali, Niger et Sénégal.

« Ce groupe est le plus dynamique des opérateurs de télécommunication impliqués dans l’offre de services financiers via la téléphonie mobile et s’associe généralement avec les filiales de BNP Paribas, dans les différents Etats concernés, à l’exception du Niger où il est en partenariat avec Bank of Africa (BOA) », note la BCEAO.

Orange Money détient ainsi 35% du nombre global de souscripteurs aux services financiers par téléphonie mobile dans l’Union, suivi par Moov (21%) et MTN (17%). La seule institution de micro-finance autorisée à émettre la monnaie électronique n’a pas démarré ses activités.

Du point de vue des institutions financières, la BCEAO soutient que les groupes bancaires BNP Paribas, BIAO, Ecobank et Société Générale, sont les plus impliqués dans l’émission de monnaie électronique. Les filiales de la BNP Paribas, présentes en Côte d’Ivoire, au Burkina, au Mali et au Sénégal, regroupent 34% des souscripteurs, soit plus de 6 millions d’abonnés.

Les services financiers via la téléphonie mobile ont démarré en 2009 au Sénégal et en Côte d’Ivoire, pour s’étendre progressivement à tous les pays de l’UEMOA.

MS/ofAPA

Pin It

Commentaires fermés