Une actrice chinoise choisit la médecine traditionnelle et meurt du cancer

xu-ting-actress-china-large_transqvzuuqpflyliwib6ntmjwfsvwez_ven7c6bhu2jjnt8_0

Le décès d’une actrice agite la Toile en Chine. Xu Ting, une jeune femme de 26 ans, était atteinte d’un cancer. Si les internautes en parlent autant, c’est parce qu’au moment de se soigner, elle a refusé de suivre une chimiothérapie pour ne faire appel qu’à la médecine traditionnelle chinoise. Et de l’avis de certains internautes, c’est parce qu’elle a pris cette décision que la jeune femme n’a pas pu soigner son cancer.

De notre correspondante à Shanghai,

Sur les réseaux sociaux, les pro et anti médecine traditionnelle chinoise s’écharpent. Des milliers de posts y font référence. Sur Weibo, le « Twitter chinois », le hashtag « #mort de Xu Ting et médecine traditionnelle chinoise » a rapidement émergé.

On peut lire, par exemple, ce genre de commentaires : « Quand on sait que la médecine occidentale peut guérir, ne perdons pas notre temps avec la médecine traditionnelle ! » Un autre écrit en revanche : « Ce n’est pas un seul décès qui doit nous faire rejeter la médecine traditionnelle chinoise. »

Si les internautes en parlent autant, c’est aussi parce que l’actrice avait décidé de rendre publique sa maladie. Elle avait annoncé à ses fans que pour se soigner, elle n’aurait pas recours à la médecine moderne. Pourquoi ? Xu Ting a avancé deux raisons.

Traiter son cancer par l’acupuncture et le cupping n’a pas fonctionné

D’abord, la jeune femme craignait que cela ne lui coûte trop cher. Ensuite, cela aurait été, avait-elle dit, trop douloureux : « Je ne veux pas laisser la chimiothérapie me tourmenter au point de ne plus me reconnaître et perdre mon argent. »

Son traitement a duré deux mois. Pendant tout ce temps, l’actrice a posté des photos des soins qu’on lui prodiguait. Elle a eu notamment recours à l’acuponcture et au cupping (en savoir plus sur la médecine traditionnelle chinoise ici et là).

Cette forme de traitement qui avait été rendue célèbre par le nageur américain Michael Phelps aux JO de Rio : des bocaux en verre sont placés sur la peau et sont chauffés par des flammes ; cela provoque un effet de succion qui laisse de grosses marques sur le corps.

Médecine moderne ou traditionnelle : pourquoi ne pas allier les deux ?

Seulement voilà : au bout de deux mois, l’état de santé de Xu Ting s’est empiré, et elle a dû finalement avoir recours à une chimiothérapie d’urgence, avant de décéder. Son cas a tellement été commenté sur Internet qu’un médecin chinois a pris la plume dans un journal officiel et a cherché le consensus.

Dans le Quotidien du peuple, le docteur Li Feng, de l’académie chinoise de médecine, écrit en effet que la médecine traditionnelle chinoise pourrait ne pas avoir été le meilleur traitement pour la jeune femme, car son système immunitaire était trop faible.

Et de conclure son article en écrivant que les deux médecines auraient pu être associées pour plus de résultats, et que la médecine occidentale comme la médecine traditionnelle chinoise présentent chacune leurs avantages et leurs inconvénients.

Rfi

Pin It

Commentaires fermés