Venezuela: l’opposition anti-Maduro organise une marche gigantesque

venézuela

Au Venzuela, l’opposition au président Maduro, dont c’est le sixième rassemblement depuis le début du mois, a défilé en masse ce 19 avril dans les rues de Caracas. Elle a promis qu’il s’agirait de « la mère de toutes les manifestations », pour exiger des élections anticipées et le respect du Parlement, la seule institution qu’elle contrôle. Trois personnes ont été tuées dans le cadre de ces manifestations. Le leader de l’opposition, Henrique Capriles, a appelé à une nouvelle journée de mobilisation ce 20 avril.

L’opposition a appelé ses partisans à se retrouver sur une douzaine de points de rassemblement avant de converger ensuite vers les locaux du défenseur des droits, garant des droits de l’homme dans le pays. Des manifestants ont bloqué une grande artère de Caracas, aux cris de « A bas la dictature » et « Maduro dehors ». Dans d’autres quartiers de la ville, la police est intervenue avec des gaz lacrymogènes.

Un adolescent de 17 ans, blessé par balle à la tête ce mercredi est décédé, a-t-on appris de source hospitalière. Il avait été touché par des tirs d’inconnus circulant à moto qui ont aussi lancé des grenades lacrymogènes sur des manifestants.

Une femme de 23 ans a également été tuée d’un tir dans la tête à San Cristobal (ouest). L’ONG Provea a indiqué que sa mort était survenue « dans le cadre des manifestations ».

Par ailleurs, les autorités ont également annoncé la mort d’un membre de la Garde nationale, tué par des manifestants à San Antonio de los Altos, dans l’Etat de Miranda, au nord du pays. Selon le Défenseur du peuple, ce sergent des forces de l’ordre « a été abattu par un sniper » et un colonel a également été blessé.

Des marches ont eu lieu dans tout le pays pour réclamer un calendrier électoral, l’arrêt des mesures répressives à l’encontre des manifestants et le respect du travail du Congrès, où l’opposition est majoritaire.

Cela fait maintenant plus de deux semaines que les anti-Maduro ont lancé une campagne contre le successeur de Hugo Chavez, accusé de tendances dictatoriales et d’incompétence. Et l’opposition a d’ores et déjà appelé à la tenue d’une nouvelle marche ce jeudi 20 avril.

RFI

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>