Ras Bath au sujet de l’affaire dite de «petit monsieur» : «Tiébilé Dramé, un menteur au service du diable contre la patrie»

ras bath

Le jeune Mohamed Bathily, alias Ras Bath, des Sofas de la République, s’est fortement insurgé contre Tiébilé Dramé dans l’affaire dite de «petit monsieur». C’était au cours de sa rencontre avec la presse, le mardi dernier au carrefour des jeunes de Bamako.

Mohamed Bathily dit Ras Bath
Mohamed Bathily dit Ras Bath
Une conférence de presse à l’allure d’une assemblée générale avec les conducteurs des tricycles pour se prononcer sur deux sujets d’actualité: la polémique autour de l’affaire dite de «petit monsieur» et la mesure d’interdiction de circuler sur certaines artères qui frappe les tricycles depuis une semaine.

Sur le premier sujet, Ras Bath est sans équivoque: «Tiébilé Dramé est l’auteur du tract signé du collectif CMF-paix, Parena et URD lors de la visite d’Etat du président de la République en France.» Dans son argumentaire, Ras Bath estime que la section Parena de la France ne peut nullement faire un tract sans informer Tiébilé Dramé, le président du parti, «Mais le contraire de cette logique politique veut dire sans nul doute que le Parena de Dramé est une formation politique indisciplinée et irresponsable, à commencer par son président. Pourquoi nier son acte avec le soutien de certains hommes politiques, si c’est sincère ? Nous sommes en face d’une opposition irresponsable qui ne veut rien de bon pour le Mali.»

Après une analyse comparative entre le contenu de l’accord de paix et le tract, Ras Bath estime que le président du Parena est un menteur au service du diable contre la patrie. Selon lui, la mission de Dramé à Paris à la veille de la visite d’Etat du président de la République est une mission contre le Mali en transformant le contenu de l’accord à sa volonté. «Pourquoi mentir et transformer l’accord selon son propre besoin du moment ? En dénonçant le mauvais comportement des apatrides, le président de la République est accusé de porter atteinte à la liberté d’expression. Ce sale coup de Dramé et de l’opposition est un comportement de petit monsieur. Dramé est un petit monsieur qui veut ternir l’image du Mali d’un grand monsieur, IBK.»

Ras Bath s’inscrit en faux contre les accusations du tract à l’encontre du président de la République. Dans le tract dont Ras Bath dispose une copie, il est mentionné «Le savez-vous ? Le président de la République vient d’imposer à notre peuple digne et fière une compromission dont les traits essentiels sont : l’abandon de souveraineté sur une grande partie du territoire, Rupture de l’égalité entre les citoyens : l’Etat au service des Maliens du nord, cogestion de la défense nationale et de la sécurité avec les bandits djihadistes, impunité pour les criminels qui ont le sang des Maliens sur la main. Le savez-vous ? Concernant les questions de défense et de sécurité, le gouvernement du Mali envisage la création dans les Régions d’une «police territoriale» et des unités de défense à caractère régionaliste (articles 22 et 27 et annexe 2). En réalité c’est le droit de créer une armée de Région. Ainsi au Mali il y aura autant d’armées que de régions. C’est la même situation qui a été créée dans certaines régions de la RD Congo où la guerre contre le pouvoir central dure depuis plus d’un demi-siècle.» Selon lui, les informations du tract sont contraires à l’accord de paix et montrent à suffisance le caractère diffamatoire de cette démarche visant à ternir l’image du Mali au moment où les partenaires se mobilisent pour soutenir notre pays. Le conférencier du jour met à défi quiconque d’apporter le contraire que Dramé, président du Parena n’est pas responsable du tract contre le président de la République et le Mali.

Abordant le deuxième sujet, Ras Bath a été un peu plus clair : «interdire la circulation aux tricycles est une menace pour la paix sociale et la sécurité. Cette décision commune des maires de Bamako est une insulte à l’intelligence humaine. Aujourd’hui, selon les statistiques, il y a 12.000 motos tricycles qui apportent 726.000000 FCFA chaque année à la caisse de l’Etat. Avec une telle décision on a l’impression que certaines personnes préparent un coup d’Etat» a-t-il indiqué. Avant d’inviter les conducteurs des motos à attaquer cette décision illégale et sans motif devant les tribunaux.

Nouhoum DICKO

Le pretoire

Pin It

Commentaires fermés