Affaire drapeau-Azawad à Bamako : le limogeage de Oumou Touré demandé

gerLors d’un sit-in ce matin, le Mouvement des Patriotes du Mali a exigé le limogeage pur et simple de Mme Traoré Oumou Touré, Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, du gouvernement.

Le MPM avait organisé ce lundi 4 décembre 2017, un sit-in devant la cité ministérielle pour exiger le limogeage du Oumou Touré qui avait cautionné l’exhibition des couleurs de l’Azawad, lors de son activité au mémorial Modibo Keita.

guillUne autorité médiocre et irresponsable qui, par son silence se rend complice d’un affront contre la République

Dans une déclaration qu’il avait lue lors du sit-in, le Mouvement des Patriotes du Mali, un collectif fort de plusieurs associations du Mali a demandé que la Ministre de la promotion de la femme soit démise de ses fonctions sans délai, pour faute grave ainsi que son attaché qui a même osé prendre des photos avec des apatrides, déshonorant le Mali avec le torchon visible sur lesdites photos.

Déclaration : « Maintenant ou Jamais »

Bonjour, dignes fils du Mali, fiers héritiers du feu Président Modibo Keita, ce matin 04 Novembre le pays nous appelle et c’est avec allégresse que nous répondons présents.

Ce lundi 04 Décembre 2017 reste une journée mémorable qui marquera désormais la restauration de l’honneur et de la dignité du Mali souillés par des politiques foireuses mettant en mal la République du Mali tant à l’échelle Nationale qu’internationale.

Chers compatriotes, comprenons que nous sommes le présent et l’avenir du Mali et nous avons le légitime droit et devoir de défendre ce pays face à une autorité médiocre et irresponsable qui, par son silence se rend complice d’un affront contre la République

Pour ne pas dire « Drapeau », nous avons tous vu le torchon arboré par des femmes de Kidal lors des assises des femmes pour la paix dans les locaux du mémorial Modibo Keita sous le regard de certains ministres de la République sans être inquiétés et sans interdire cela, pendant qu’au même moment le drapeau de la République du Mali ne flotte toujours pas en territoire Malien « Kidal ».

Nous pensons que le président feu Modibo Keita vient d’être assassiné une deuxième fois et cela devant le régime du Président Ibrahim Boubacar Keita qui de façon ironique ne cesse de se proclamer Républicain.

Chers compatriotes, faut-il rappeler que ce torchon dont nous parlions tantôt, avec des couleurs offensantes, est le symbole sans conteste :

De la mort de nos Famas chaque jour,

Du viol subit par nos surs, femmes et mères de 2012 à aujourd’hui,

De l’humiliation de milliers de familles, fouettées, flagellées devant femmes, maris et enfants.

C’est également, le symbole des affres de la pauvreté causée par la crise, la perte de dignité et d’honneur dans les camps de refugies des pays voisins et enfin c’est le symbole de la régression pure et simple du Mali dans tous les domaines.

Au nom d’une paix imaginaire bâtie sur un soi-disant accord pour la paix et la réconciliation au Mali, imposé aux Maliens, le mensonge médiatique gouvernemental peine à passer et conduit de jour en jour notre pays vers la décadence.

Ce « certificat de décès programmé du Mali» dit accord qui jadis, fût combattu par une frange importante de la population avant sa signature révèle, de plus belle, sa dangerosité et son caractère séparatiste du Mali, car créant des maliens de première zone avec des super droits ( cette minorité d’apatrides, terroristes de la CMA et affiliés ) et nous autres, Maliens de seconde zone, condamnés à subir toutes les formes d’indignation et de déshonneur, causées par un régime voilant son incapacité sous des adages récités de façon laconique du genre « Aucun sacrifice n’est de trop pour la paix » , « la paix n’a pas de prix ».

Voici l’argumentaire d’un régime aux abois, incapable d’apporter des solutions idoines aux problèmes du Pays

C’est avec ces constats que le Mouvement des Patriotes du Mali, un collectif fort de plusieurs associations du Mali a jugé nécessaire de prendre sa responsabilité afin de ne pas être complice de cette provocation de trop de la CMA et affiliés.

Et aussi de sortir ce matin pour changer les règles du jeu vis-à-vis du régime actuel, de la CMA et affiliés, tout comme de la communauté internationale qui se dit amie du Mali.

Le Mouvement des Patriotes du Mali exige :

-Que tous les ministres présents aux assises tenues le 25 Novembre 2017 au Mémorial Modibo Keita présente des excuses publiques au Peuple Malien d’avoir cautionné cette insulte et ce déshonneur de la République toute entière.

– Que la Ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille soit démise de ses fonctions sans délai pour faute grave ainsi que son attaché qui a même osé prendre des photos avec des apatrides, déshonorant le Mali avec le torchon visible sur lesdites photos.

-Que tous les pays qui se disent amis du Mali cessent de recevoir ces apatrides de la CMA et affiliés avec les couleurs de leur torchon au risque de voir notre mouvement faire des sit-in devant leurs ambassades ou consulats au Mali.

-Que le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale veille au respect de cela auprès de nos pays « AMIS ».

Et enfin, c’est le lieu de féliciter le courage et le patriotisme de Monsieur Moussa Guindo qui s’est interpose avec la Député Belco pour que l’Assemblée Nationale ne soit pas souillée contrairement à l’information politique qui attribue ce mérite a d’autres personnes

Au cas où ces points susmentionnés ne sont pas pris en compte, le Mouvement des Patriotes pour la Justice mettra la barre encore plus haute pour identifier et localiser tous les apatrides de la CMA et affiliés logés, nourris, véhiculés et « pouponnés » par les impôts du contribuable malien, en les délogeant jusqu’à ce que Kidal soit ouvert au reste du Mali.

La deuxième du MPJ sera ce vendredi 08 Décembre 2017 pour laver les locaux du mémorial Modibo Keita souillés à partir de 15 heures.

C’est maintenant ou jamais tous ensembles pour la défense de la mère Patrie !

Poulo/malinet.net

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>