Anefis : blocage dans les négociations entre la CMA et la plateforme

22279751_1459712930749943_7940187993212088640_nLa Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme, deux groupes signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali qui se battaient dans la région de Kidal, ont signé un document du Protocole d’entente pour la paix.

C’était le mercredi 20 Septembre 2017 à Bamako, à l’issue d’un atelier tenu du 15 au 20 au CRES, en présence du ministre de la Défense et des Anciens combattants, M. Tiénan Coulibaly, le Représentant de la Communauté internationale Garante de l’Accord et le Chef de File de la Médiation internationale.

A l’issue de cet atelier, une rencontre s’est ouverte à Anefis, localité située à une centaine de kilomètres de Kidal, entre la CMA et la Plateforme. Il s’agit de discuter de la cessation immédiate, totale et définitive de toute forme d’hostilité, de la libération des détenus et d’œuvrer à la clarification du sort des personnes disparues.

Après plusieurs heures de discussions sur les points inscrits au menu de la rencontre, les négociations ont fini par aboutir à un blocage. Les raisons évoquées par des sources bien introduites jointes par malinet.net, les responsables de la CMA déclinent la reconnaissance des crimes de leurs éléments contre des civils nomades et refusent leur remise à la justice.

Alors que dans le protocole d’entente, il est évoqué qu’en plus de la cessation immédiate, totale et définitive de toute forme d’hostilité, « les détenus seront libérés et chaque partie s’engagent d’œuvrer à la clarification du sort des personnes disparues et à ne protéger aucun auteur de crimes ».

Poulo/malin.net

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>