Attaque de Koulogon : la mission d’enquête spéciale de l’ONU pointe de graves abus des droits de l’homme

onuLa MINUSMA et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ont conclu « qu’une centaine d’individus armés, identifiés comme des chasseurs traditionnels (dozos), et appuyés par d’autres individus venant des villages avoisinants, ont mené une attaque planifiée, organisée et coordonnée à l’encontre de la population peule du village de Koulogon Peul », tuant 36 civils.

Dans un communiqué publié ce mardi, la mission d’enquête déployée sur le terrain du 7 au 11 janvier dernier, révèle que cette attaque est loin de constituer un évènement isolé car s’inscrivant dans le cadre d’incidents fréquents sur fond de tensions communautaires dans la région de Mopti.

« Entre novembre et décembre 2018, la MINUSMA a documenté au moins 15 autres attaques dans le seul cercle de Bankass, toutes visant des membres des communautés dogon et peule. », précise le document.

Selon la mission d’enquête, le 1er janvier 2019, jour de l’attaque, « une centaine d’individus armés, identifiés comme des chasseurs traditionnels (dozos), et appuyés par d’autres individus venant des villages avoisinants, ont mené une attaque planifiée, organisée et coordonnée à l’encontre de la population peule du village de Koulogon Peul ».

L’enquête précise également que lors de cette agression, « les dozos ont sommairement exécutés 36 civils, tous membres de la communauté peule, dont une femme et quatre enfants (deux filles et deux garçons), au moyen de fusils de chasse et d’armes automatiques et semi-automatiques ».

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, M. Mahamat Saleh Annadif, a souligné qu’il est essentiel de prendre toutes les mesures pour mettre un terme à ce cycle de violence, exhortant les autorités maliennes « à intensifier leurs efforts pour démanteler les groupes armés et les groupes d’autodéfense communautaires » dans la région, et à poursuivre les initiatives de réconciliation et de cohésion sociale dans les localités touchées par ces violences.

MIKADO FM

Pin It

Commentaires fermés