Hommage pour cultivateur modèle : Le groupement femmes et cultures semencières de San et Koutiala salue le courage et le patriotisme de Bakary Togola

Le vrai leader n’est pas seulement celui qui donne des ordres : il est aussi et surtout celui qui vend des idées. Au Mali, l’actuel Président de l’APCAM a su forcer l’admiration dans la théorie et convaincre dans les faits. Avec plus de 1100 hectares de terres cultivées pendant la campagne 2014/2015, les activités agricoles menées par Monsieur TOGOLA ne cessent de séduire.

Brave travailleur il est aussi un grand visionnaire. De nos jours au Mali, il n’y a pas de doute que l’Agriculture procure au producteur un bien-être économique et social sans précédent conférant au paysannat toute l’importance qu’elle mérite et justifiant la marque de confiance légitime que le Gouvernement a placée dans le secteur de  l’agriculture.

La nette différence positive qui existe entre le village d’hier et celui d’aujourd’hui, entre le paysan d’hier et celui d’aujourd’hui dénote bien  cette assertion. Un changement positif certain et visible se fait sentir à tous les niveaux. OUI, une nette amélioration dans notre façon de travailler, de nous comporter, de penser, d’analyser, de voir et de concevoir bref, de vivre.

Le paysan du Mali a donné la preuve qu’en réalité,  « la terre ne ment pas, la terre reste toujours fidèle à l’Homme qui la travaille car elle ne trahit jamais » et que  « Le paysan, nourrit, protège et rend heureux. ».

C’est avec l’APCAM que nous avons compris qu’effectivement :

1)  la mécanisation a fait de l’agriculture  une activité génératrice de revenus, de beaucoup de revenus de sorte que le travail des champs est devenu un véritable trésor.

2) le développement de l’agriculture passe d’abord par celui de l’homme qui cultive la terre.

3) pour la tranquillité et l’équilibre familial, l’exploitation de la terre peut être une alternative ou même un passage obligé pour le travailleur à moyen ou faible revenu qui doit joindre à ses activités quotidiennes l’agriculture ou l’élevage.

4) on doit aimer ce qu’on fait pour bien faire et que seul le travail ennoblit.

Les Paysannes et Paysans du Mali, dans le souci de voir booster davantage l’agriculture malienne encouragent l’APCAM dans ses actions et dans le combat de tous les jours qu’elle mène  pour le bonheur du cultivateur et le développement global économique et social du Pays.

Ensemble pour une modernisation encore plus poussée de notre agriculture et aussi une meilleure prise en compte du Genre. Remercions vivement le Président de la République pour la subvention faite sur les tracteurs, les engrais et les semences. La balle est dans notre camp. Restons unis, sereins pour encourager le gouvernement dans cette démarche.

Mme OUATTARA M. SANOGO, GROUPEMENTS FEMMES ET CULTURES SEMENCIERES   SAN – KOUTIALA

Source: Le Matin

Pin It

4 thoughts on “Hommage pour cultivateur modèle : Le groupement femmes et cultures semencières de San et Koutiala salue le courage et le patriotisme de Bakary Togola

  1. Foutez nous la paix, on vous a payer pour faire son eloge. vous savez bien que Bakary togola au coeur de la distribution des engrais frelatés, quil fache ses campagnes ou pas il quiterra l’APECAM

  2. ahhhhhh, quel Bakary togola un vrai VDB (Venu directement de la Brousse) s’introduit immediatement dans la politique. TIEBILe ta rater lautre jour. Et puis ce qui est etonnant chez bakary togola il s’exprime sans reflechir. Le moment ou le pays travaillait sur l’accord, il s’exprimer en disant de ceder le tiers du pays aux rebelles car le sud a suffisamment des surfaces agricoles et l’autre jour seulement, il revient avec ce ton: tous les produits importés au Mali sont frelatés notamment le lait, le sucre etc…et Bakary je t’en prie, prend maintenant ta retraite puis rentre à Koumantou

  3. Ne sois pas egoite quand meme, Bakary togola ne pa mieux que toi en francais, et votre Gassama de l’Assemblée nationale. Ne sois pas con toi aussi. Il merite sa place cest pourquoi il est laba. que u le veuille ou pas, Bakary togola est egal à “no bouging at APECAM”

  4. Depuis combien de temps les cultivateurs se plaignent de lui et maintenant qu’il est frelate,et qu’il essaie de frelaté notre agriculture,tu es sur même que ces père veulent vraiment encore de lui.il vient de leur faire baises la tête face a des milliers de citoyen du pays et comment ils pourront lui accueillir chez eux comme euro.