Société civile : Signature de 60 contrats de subvention avec des PTF

mini_36070750_5944_kvLe Programme d’appui aux organisations de la société civile (PAOSC) du Mali a signé, hier, 60 contrats de subvention avec des organisations maliennes, dans le cadre de deux Appels à manifestation d’intérêt (AMI) qui ont enregistré 144 demandes provenant des 8 antennes régionales et du District de Bamako.

La cérémonie marathon de signature de contrats a eu lieu à la salle Marhaba de Azalaï hôtel Salam de Bamako. Cette signature de contrats de subvention « est importante à plus d’un titre », a indiqué le chef de coopération de l’Union européenne au Mali, Mme Cécile Tassin Pelzer.

En effet, ces 60 contrats de subvention représentent un effort financier de près de 670 millions qui va appuyer les Organisations de la société civile (OSC) sur l’ensemble du territoire national, à travers le financement de leurs plans pluriannuels.

Ces deux AMI vont appuyer 60 organisations de la société civile, prioritairement celles des jeunes, des femmes et des handicapés. Ces efforts des Partenaires techniques et financiers (PTF) visent à aider les OSC « à mieux se structurer et avoir un cadre programmatique d’activités répondant à leurs aspirations de s’impliquer davantage dans la gestion des affaires, au niveau local et régional, pour être des acteurs du développement et du changement social ». Le programme s’inscrit également dans le processus de décentralisation.

« Les attentes des PTF sont grandes, a dit Mme Pelzer, car ils sont convaincus que les OSC pourront faire valoir les préoccupations essentielles de leurs concitoyens dans le cadre des programmes de développement économique, social et culturel de leurs communes respectives ».

Le PAOSC, financé par le Canada, le Danemark, la Suède, la Suisse et l’Union européenne (EU),  entame sa 2è phase et est doté d’un fonds commun de 15 millions d’euros, soit environ 10 milliards Fcfa.  L’UE en est le gestionnaire.

Selon la représentante des bénéficiaires, Mme Traoré Awa Ali Traoré de la Fédération des collectifs d’ONG du Mali (FECONG), « ces projets permettront de mener des actions de contrôle citoyen, de plaidoyer, de dialogue, d’études, d’analyses des politiques de développement, tout en favorisant leur rôle d’acteurs de développement et de changement social ».

Les bénéficiaires sont également convaincus que leur projet contribueront à relever les défis auxquels veulent répondre les programmes et politiques du gouvernement ainsi que des PTF, cela au profit des groupes les plus vulnérables comme les femmes, les enfants et les personnes en situation de handicap. Ils s’engagent à ne pas ménager leurs efforts pour faire en sorte que les projets, ainsi financés, atteignent les résultats escomptés pour le bénéfice de leurs communautés respectives. Ce qui contribuerait certainement à un développement humain durable au Mali.

Boubacar Mandiou Berthé, le directeur Europe du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, ordonnateur national délégué du Fonds européen de développement (FED), a loué la qualité du travail accompli par l’Unité de gestion du PAOSC et les PTF.

« Ce programme de renforcement de capacités des OSC bénéficie d’un intérêt certain, ce qui explique le nombre élevé de candidatures. L’efficacité et la transparence du système de gestion continuent de faire notre fierté et l’adhésion des PTF », a dit M. Berthé.

Pour conclure, il a exhorté les bénéficiaires à faire un bon usage des subventions et l’Unité de gestion à poursuivre dans la même lancée. Il s’est dit « convaincu que l’Etat continuera à s’engager pour la pérennisation de ce Programme qui contribue à la mise en œuvre effective de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale » et, par conséquent, au développement du Mali.
Y. DOUMBIA

Source: Essor

Pin It

Commentaires fermés