François Hollande entame une intense semaine diplomatique

hollande

Dix jours après les attentats de Paris, François Hollande entend riposter en mettant sur pied une coalition unique pour lutter contre l’organisation de l’Etat islamique (EI). C’est dans ce but qu’il se rend mardi à Washington et jeudi à Moscou. Le président français va également préparer en fin de semaine la conférence sur le climat, la COP 21, qui débute lundi prochain à Paris. C’est donc un marathon diplomatique qu’entreprend cette semaine le chef de l’Etat français.

La semaine du président va s’organiser en deux temps. Premier séquence : la réplique diplomatique aux attentats de Paris. L’objectif de François Hollande est de mettre en place une coalition unique contre l’organisation Etat islamique (EI).

Pour ce faire, le président va multiplier les rencontres diplomatiques, d’abord avec le Premier ministre britannique David Cameron, ce lundi, puis avec Barack Obama, mardi, à Washington. Un entretien suivi d’un dîner, mercredi à l’Elysée, avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Point d’orgue de cet intense début de semaine de négociations : la rencontre jeudi, à Moscou, avec le président russe Vladimir Poutine alors que les relations entre la France et la Russie semblent s’être apaisées depuis les attentats de Paris.

Vendredi, François Hollande présidera l’hommage national aux victimes, puis il enchaînera aussitôt sur la seconde séquence avec les derniers préparatifs à la conférence sur le climat, la COP 21 qui débute le 30 novembre à Paris.

Le président souhaite sensibiliser certains pays récalcitrants à la nécessité de déboucher sur un accord. C’est la raison pour laquelle il se rendra vendredi à Malte à un sommet du Commonwealth avant de déjeuner dimanche à Paris avec Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, et de dîner le soir même à l’Elysée avec Xi Jinping, le président chinois.

rfi

Pin It

Commentaires fermés