Misséni: Le cerveau de l’attaque arrêté en Côte d’Ivoire par les « dozos »

C’est  finalement en terre ivoirienne que le cerveau de l’attaque de Misséni a pu être arrêté le jeudi 25 juin dernier par des chasseurs communément appelés « dozos ». Il a ensuite été remis aux forces de sécurité de ce pays voisin.

Son nom est Moussa Sanogo. Il nous revient qu’il a aussi séjourné dans le rang des forces de sécurité malienne, soldat de 1ère classe. Il est de la promotion 2005. Il est passé par le peloton d’infanterie 2ème  tranche. Il avait été identifié  dès les lendemains de l’attaque qui s’est déroulée dans la nuit du 09 au 10 juin derniers.

De son nom de Jihad, alias Abou Khalid, chef de la Katiba de Sikasso, Moussa Sanogo et ses hommes étaient venus de la côte d’Ivoire pour commettre leur forfait. L’attaque n’a pas été revendiquée  jusqu’à la date d’aujourd’hui.

Des démarches sont d’ores et déjà entreprises en vue  d’extrader Abou Khalid au Mali.  Et selon le ministre en charge de la sécurité, lors d’une sortie médiatique semaine dernière,  plusieurs des assaillants de Misseni sont déjà mis aux arrêts.

Djibi Karim

Source: La Sentinelle

Pin It

One thought on “Misséni: Le cerveau de l’attaque arrêté en Côte d’Ivoire par les « dozos »

  1. Pingback: Revue de la semaine ivoirienne du 29 au 04 juillet 2015 - La côte d'ivoire au jour le jour!